18. janv., 2017

Solitude

Solitude, solitude, solitude.

Ton étoile s'appelle solitude

Regarde là haut, tout là haut,

dans cette galaxie de rêve,

si loin loin loin de la terre.

Regarde là haut, ce soupçon de lueur,

ton étoile n'est plus splendeur.

Solitude, solitude, solitude

Minuscule planète, dans cette espace infini,

il te reste un souffle de vie.

Rien, rien, rien ne t'arrête.

Les autres te narguent de leur éclat,

moi toi tu ne décroches pas.

Pourtant, au petit matin, le destin a frappé.

C'était la fin.

La fin de ton existance,

la fin de ta souffrance.

 

SK/85