Strasbourg - Les Palais

15. nov., 2018

 

Il est aujourd'hui le siège de la Commission Centrale pour la Navigation du Rhin et de la Direction Régionale des Affaires Culturelles. Il est classé monument historique depuis 1993.

Construit entre 1883 et 1888 lors de la présence allemande, le Palais du Rhin devait devenir la résidence du Kaiser lors de ses passages à Strasbourg.

Il se trouvait en face de la Diète et du Parlement d'Alsace-Lorraine, aujourd'hui respectivement Bibliothèque Nationale Universitaire et Théâtre National de Strasbourg.

L'architecte Hermann Eggert livra un bâtiment de style néo-renaissance en forme de quadrilatère, avec un vaste jardin et des écuries à l'arrière du palais. L'énergie utilisée était encore le gaz, puis l'électricité dès 1902. L'ensemble des pièces du bâtiment, à part le salon de l'impératrice, donne une impression plutôt austère au palais.

Le bâtiment, même s'il accueille régulièrement l'empereur, ne justifiera pas le prix exhorbitant, 3 millions de marks or, qu'il a coûté. Il fit office d'hôpital pendant la Première Guerre Mondiale.
Les Français, qui récupèrent en 1918 l'Alsace-Lorraine annexée en 1870, le renoment dès 1920, et y installent les bureaux de la Commission Centrale pour la Navigation du Rhin.

Même si le régime nazi occupe le Palais du Rhin pour y placer l'Etat Major durant l'occupation, l'utilisation du bâtiment restera la même qu'en 1920 dès l'Alsace libérée. 
Les bureaux de la DRAC viendront s'ajouter quelques années plus tard.

Ce quadrilatère élevé sur trois niveaux, couvert de tuiles canal antiquisantes et surmonté d’un dôme à l’impériale se singularise d’emblée par son appareil à bossages en grès jaune qui évoque le palais florentin des Pitti.

L’axe de la façade principale s’agrandit d’un avant-corps central en portique, terminé par un fronton triangulaire où se logeaient les armoiries du Reich, complétées par les monogrammes du couple impérial, Wilhelm et Augusta de Saxe-Weimar.

Sous la loggia, l’aigle accosté de deux atlantes baroques fait référence à la Prusse, tandis que les armoiries de l’Alsace et de la Lorraine s’affichent aux piliers externes de la loggia. On retrouve en condensé l’image hiérarchisée du nouvel ordre politique : l’Empire allemand, issu d’une dynastie prussienne et incluant désormais l’Alsace et une partie de la Lorraine.

Le palais impérial doit son nom de "palais du Rhin" à la présence en ses murs de la Commission centrale pour la navigation du Rhin, le plus ancien organisme européen (1815) installé ici au terme des clauses du traité de Versailles en 1919.

Palais du Rhin

2 place de la République

67000  Strasbourg

Tarifs : Accès libre

15. nov., 2018

 

Classé en partie depuis 1931, l'Hôtel du Gouverneur militaire de Strasbourg est un lieu exceptionnel du patrimoine français et alsacien.
L'Hôtel du Gouverneur Militaire est le dernier grand hôtel princier construit à Strasbourg au XVIIIe siècle dans le style Régence. Il s’inspire surtout du Palais Rohan à Strasbourg.


Il fut construit en 1754 pour les frères Gayot, arrière petit-fils de Louis XIV dont l’aîné possédait la charge de prêteur royal.
En 1770, l’hôtel est vendu et sera habité par le Prince Maximilien-Joseph, propriétaire du régiment Royal Alsace. Le Palais connaîtra alors une période de faste et de raffinement sans égal. A la révolution, le Prince d’origine allemande quitte son magnifique Palais et deviendra par la suite en 1806 roi de Bavière.
A la fin de sa vie, le Prince de Deux-Ponts pourra se vanter d’être le grand-père de l’empereur François-Joseph d’Autriche, de l’impératrice Elisabeth d'Autriche (Sissi) et l’arrière grand-père de Louis II de Bavière.
Après la révolution, le Palais connaîtra des utilisations plus ou moins heureuses jusqu’au début du XIXe siècle ou menaçant de ruine il deviendra, après un grand chantier de rénovation, la résidence du Gouverneur militaire de Strasbourg.
Depuis lors, les Gouverneurs militaires de Strasbourg s’emploient à tout faire pour entretenir, restaurer et préserver ce patrimoine alsacien.

 

Adresse :

13 rue Brûlée

 Strasbourg 67000 

 Tél : 08 99 23 33 74
 
15. nov., 2018

 

Le palais de justice de Strasbourg est construit entre 1894 et 1897 par Skjöld Neckelmann dans le cadre de l'aménagement de la Neustadt. Il remplace l'ancien tribunal qui se trouvait rue de la Nuée-Bleue depuis 17891.

 
 
 
L’ancienne salle de la cour d'assises maintenant occupée par le TGI (avant rénovation).

Le palais de justice accueillait il y a quelques années encore à la fois la cour d’assises du Bas-Rhin, le tribunal d'instance et le tribunal de grande instance. Le tribunal d'instance a déménagé dans ses nouveaux locaux de la rue voisine du Fossé des Treize, ce qui lui a permis de rester dans le quartier tout en rendant possible l'extension simultanée des deux services judiciaires.

Les façades et toitures du bâtiment d'origine, les deux pylônes devant la façade principale et la clôture de la cour, ainsi que, à l'intérieur, le vestibule d'entrée, la salle des pas-perdus incluant ses escaliers et ses galeries, la salle d'audience et ses décors, sont inscrits au titre des monuments historiques par arrêté du 2 juillet 1992.

 
Le palais de justice provisoire, installé sur le parvis avant, en mars 2015.

Un important chantier de rénovation-réhabilitation débute en juin 2014. C'est le projet de l'architecte catalan Jordi Garcés qui a été choisi en 2012. Pendant la durée des travaux, les services du tribunal ont emménagé dans un bâtiment provisoire installé sur le parvis devant le palais. La cour d'assises et tout le contentieux lié à la famille ont occupé, quant à eux, un bâtiment provisoire place d'Islande au bout de l'avenue de la Forêt-noire.

Les travaux s'achèvent fin 2016. La remise des clefs du palais rénové à l'Agence publique pour l’immobilier de la justice se déroule le 8 décembre 2016 en présence du préfet du Bas-Rhin, Stéphane Fratacci. Le cout de l'opération de rénovation s'élève à 63,2 millions d'euros. Les services du tribunal (y compris l'annexe située place d'Islande) emménagent dans le bâtiment en février 2017. Le parvis est réaménagé après le démontage des bâtiments provisoires. Le palais de justice rénové est inauguré le 6 mars 2017 par le garde des SceauxJean-Jacques Urvoas.

15. nov., 2018

 

Le palais épiscopal est un monument historique situé à Strasbourg, dans le département français du Bas-Rhin.

Ce bâtiment est situé au 3 rue du Parchemin / au 16 rue Brûlée à Strasbourg.