Les ruines du couvent de Klosterruinen Allerheiligen (Allemagne)

Les ruines du couvent de Klosterruine Allerheiligen de style ogival primaire, fait de grès bigarré (620m d'alt.) s'inscrivent dans un cadre idyllique dans la vallée de Lierbachtal au-dessus des cascades. Outre des morceaux de la longue nef et du porche, des restes de la sacrisite et du cloître sont toujours debout. Au dessous de la ruine, dans l'ancien logement des domestiques, un centre d'information a été crée. Le couvent prémontré fut construit entre 1191 et 1196 par Uta von Schauenburg. Il était à l'époque un lieu de pèlerinage. Il fut élevé au rang d'abbaye en 1657, et sécularisé en 1802 par Markgraf Karl Friedrich von Baden. En 1804 l'abbaye fut foudroyée puis détruite par la suite.



Les cascades de Allerheiligen-Wasserfälle (505 m d'alt.) furent défrichées dans un premier temps en 1840. La rivière Lierbach chute de 90m de profondeur sur plusieurs étages de cascades. Le circuit se débute du parking du dessous. Vous traversez ensuite des ponts de bois puis emprunterez des marches qui conduisent dans les gorges pour arriver au Klosterruine Allerheiligen. Le circuit se termine par le Engelskanzel-Roßgrund pour retourner au point de départ.

 

Donaueschigen (Allemagne)

Une ville allemande située dans la Forêt-Noire, dans le Bade-Wurtemberg.

Ville touristique, artistique, hippique et de garnison, on y trouve le château des princes de Fürstenberg et la source du Danube.

C'est à Donaueschingen que les deux cours d'eau, le Brigach et le Breg, nés sur le plateau de Baar, donnent naissance au Danube. La racine Donau est le nom allemand du Danube. La source « traditionnelle » que l'on trouve dans les jardins du château princier des Fürstenberg est en fait des résurgences de la Brigach qui fut canalisée en 1876.

Concours hippique international

Chaque année, en septembre, un concours hippique international se déroule à Donaueschingen. 

En 2003, les championnats d'Europe de saut d'obstacles s'y sont déroulés.

Ville de garnison

C'est à Donaueschingen, traditionnellement ville de garnison, qu'étaient cantonnés caserne Fürstenberg. 

Route touristique

La Route verte (en allemand : Grüne Straße), qui commence dans les Vosges à Contrexéville et traverse comme route transfrontalière le Rhin entre Neuf-Brisach et Vieux-Brisach, passe par la Forêt-Noire et Donaueschingen et termine son itinéraire sud à Constance (Allemagne) et dans son itinéraire nord à Lindau.

 

Donaueschinger (Allemagne)

Le Château des Princes de Fürstenberg à Donaueschigen (Allemagne)

La résidence de Donaueschingen marie l'allure représentative d'un château avec le confort d'habitation d'une villa de la Belle Époque. Le parc du château des Princes de Fürstenberg fut agencé en 1820 aux styles français et anglais. Les Collections d'art des Princes de Fürstenberg expose des objets uniques de l'histoire et de la culture de la famille Fürstenberg. La section de sciences naturelles exerce un attrait particulier.

Adresse  : An der Stadtkirche
                78166 Donaueschingen

Le château fort Fürstenberg

Le château fort Fürstenberg lui-aussi a été construit par ordre d'un archevêque, notamment l'archevêque de Cologne. Il devait protéger la propriété de l'archevêque et il servait aussi de station de péage. Le château fort a été détruit pendant la guerre de succession du Pfalz, mais la ruine témoigne toujours de la prestance de jadis. Comme le château fort Heimburg il est en possession privée.

 

Freudenstadt (Allemagne)

Une ville d'Allemagne située dans le Land de Bade-Wurtemberg, chef-lieu de l'arrondissement de Freudenstadt depuis le 1er janvier 1988.

 
Aperçu des façades de la ville, en 1980.

Elle est la deuxième ville la plus peuplée de cet arrondissement, la première étant Horb am Neckar.

Au croisement de plusieurs routes touristiques, c'est une station thermale et climatique, dont l'air pur a fait, entre autres, sa renommée internationale. Ainsi, aux XIXe et XXe siècles sont venus à Freudenstadt le roi George V, la reine de Suède, John Davison Rockefeller, l'écrivain américain Mark Twain.

Avec ses nombreux hôtels, ses maisons d'hôte, ses restaurants réputés, Freudenstadt est un lieu de vacances apprécié des Allemands.

Lieux et monuments

  • L'église, gothique et Renaissance, est du tout début du XVIIe siècle (pose de la première pierre le 6 mai 1601), selon un plan de Heinrich Schickhardt en forme de L.

 

Le Marktplatz est la plus grande place de marché d'Allemagne, bordée de maisons à arcades.

  • L'hôtel de ville qui héberge le musée régional et la bibliothèque est situé sur cette place.
  • Mine-musée d'argent.
  • Château Bärenschlößle, construit en 1627.

Furtwangen im Schwartzwald (Allemagne)

Furtwangen im Schwarzwald est une ville allemande située dans la Forêt-Noire. Elle comptait 9 289 habitants au 31 décembre 2009.

Le nord de la commune est traversé par la ligne de partage des eaux. En effet, deux rivières qui ont leurs sources distantes de 200 mètres l’une de l’autre alimentent deux fleuves différents :

  • la Breg qui naît au lieu-dit Martinskapelle, rejoint la Brigach à Donaueschingen, 43 km en aval, pour former le Danube. La rivière constitue la source principale du fleuve car elle plus longue que la Brigach ;
  • l’Elz qui, après 90 km de parcours se jette dans le Rhin près la ville de Rust.

La ville est connue pour son musée allemand de l'horlogerie.

Le Musée Allemand de l’Horlogerie de Furtwangen, au cœur de la Forêt-Noire et aux sources du Danube, recèle de curiosités. Une vaste collection d’horloges de la Forêt-Noire et évidemment de coucous y est présentée.

La plupart de la production de cette région est constituée d’horloges du quotidien, réveils, régulateurs ou même pointeuses. Le musée possède également quelques objets phare en matière d’horloges électriques. Parmi les pièces rares, une des premières horloges à quartz de 1928 et une pendule à moteur électrique de 1845.

155 ans de collections prestigieuses d’horloges et de montres, additionnées d’acquisitions par l’Etat, ont contribué à la renommée internationale du musée de Furtwangen. De la magie des montres anciennes à la créativité des plus usuelles, plus de 8 000 pièces, vestiges de l’histoire, témoignent du savoir-faire et de la maîtrise du temps.

 

Adresse :

Robert-Gerwig-Platz
78120 Furtwangen

 

Gutach (Schwartzwaldbahn) (Allemagne)

Gutach (Schwarzwaldbahn) est une commune de Bade-Wurtemberg (Allemagne), située dans l'arrondissement de l'Ortenau, dans le district de Fribourg-en-Brisgau. La dénomination de la localité est « Gutach » tout court, mais on précise généralement « Gutach (Schwarzwaldbahn) », pour éviter toute confusion avec Gutach im Breisgau. Cette commune se trouve en effet sur la Schwarzwaldbahn, la ligne de chemin de fer qui relie la ville d'Offenburg à celle de Singen.

Le chapeau à pompons (Bollenhut) – rouges pour les jeunes filles, noirs pour les femmes –, qui est devenu le symbole de la Forêt-Noire, est originaire de la région de Gutach.

 

À Gutach se trouve l'écomusée de la Forêt-Noire, le musée de plein air Vogtsbauernhof.

Découvrez à travers nos impressionnantes fermes caractéristiques, les moulins et scieries, les locaux et granges de quelle manière les hommes ont habité, vécu et travaillé les derniers 400 ans en Forêt-Noire !
Notre écomusée vous offre la possibilité de découvrir la culture et l’histoire de la région : Les cuisines sentent encore la fumée du dernier feu. Dans l’étable se trouvent d’anciennes races d’animaux domestiques, dans les prés gambadent des moutons, chèvres et des poules. Des outils de travail et de nombreux instruments fabriqués à la main et qui sont utilisés lors des nombreuses présentations et jours d’action témoignent de la rigueur du travail quotidien des habitants.
Nous vous présentons toutes les facettes de la vie en Forêt-Noire : son architecture, ses traditions, ses mœurs, son artisanat ainsi que ses modes de vie et de travail. Lors de nos visites guidées vous apprendrez comment la vie à la campagne était jadis en Forêt-Noire.

Adresse:

Vogtsbauernhof
77793  Gutach

À partir de 1890, les peintres Wilhelm Hasemann et Curt Liebich ont participé au mouvement de redécouverte de la Forêt-Noire en s'installant à Gutach, qu'ils ont beaucoup peint et où ils sont morts, respectivement en 1913 et 1937.

La colline Merkurberg et le funiculaire du Merkurberg (Allemagne)

Le plus long funiculaire d'Allemagne est une attraction et un lieu d'escapade prisé de Baden-Baden. Sécurisé, respectueux de l'environnement et confortable, le funiculaire transporte en quelques minutes chaque année entre 130 000 et 160 000 promeneurs, excursionnistes, randonneurs et amoureux de la nature en haut du Merkur, la colline locale de Baden-Baden, dont le point culminant se trouve à 668 mètres d'altitude.

Lorsque les portes du MerkurBahn, le funiculaire du Merkur, se referment et que la machine se met en mouvement sans presque aucun bruit, le brouhaha, le stress et l'agitation du quotidien vous quittent et restent dans la vallée. La montée palpitante en funiculaire avec le MerkurBahn n'est pas la seule possibilité de grimper la colline, vous pouvez aussi emprunter les magnifiques chemins de randonnée.

Une fois arrivé en haut, le visiteur peut prendre l'ascenseur gratuit de la MerkurTurm, la tour du Merkur, pour monter les 23 mètres jusqu'au point de vue, de manière à atteindre une altitude globale de 700 mètres. Ce point de vue offre un panorama à vous couper le souffle, duquel on peut voir non seulement la vallée de Baden-Baden, les plus grandes montagnes du nord de la Forêt-Noire et la vallée de la Murg, mais aussi des lieux plus lointains comme la plaine du Haut-Rhin, les Vosges, le Haardt et l'Odenwald.

Apparaissent également dans le champ de vision les ruines de Hohenbaden et d'Alt-Eberstein, les montagnes Fremersberg, Yburg, Badener Höhe et Hornisgrinde, ainsi que les grandes villes de Karlsruhe et Strasbourg. Sur la colline se trouve le « Merkurstüble », un restaurant accueillant où les visiteurs viennent se laisser choyer. Les chemins de promenade et de randonnée marqués, les points de vue, les parcs à gibier et bien d'autres particularités permettent de mieux découvrir la région. De plus, sur le sommet du Merkur se trouvent une zone de barbecue, une pelouse et un terrain de jeux avec un toboggan géant.

Un autre atout de la colline du Merkur est que le visiteur a la possibilité de se mettre dans la peau d'un d'oiseau pour découvrir Baden-Baden et sa région, grâce au parapente en tandem confortable qui ne requiert aucun effort.

Adresse :

Merkuriusberg 2, 76530, Baden-Baden, Bade-Wurtemberg

 

Schonach (Allemagne)

Schonach im Schwarzwald est une commune allemande dans le Bade-Wurtemberg au cœur de la Forêt-Noire. Il s'agit également d'une station de sports d'hiver. Sa population est d'environ 4 234 habitants, mais augmente considérablement pendant la saison hivernale.

Elle accueille régulièrement des épreuves officielles de ski nordique.

C'est en 1848, dans sa ferme à Schonach en Allemagne, qu'Anton Schneider commença la fabrication de coucous. Aujourd'hui, le lieu de production de ces coucous de qualité se situe toujours à Schonach en Forêt-Noire, puisque la tradition est perpétuée par l'entreprise familiale, depuis 6 générations.
Actuellement, l'entreprise Anton Schneider compte parmi les usines de fabrication de coucous les plus grandes et les plus modernes en Forêt-Noire.

UN SAVOIR-FAIRE TRADITIONNEL

La sculpture sur bois entièrement réalisée à la main selon l'ancienne tradition a su non seulement être conservée, mais encore largement perfectionnée ces dernières années. Ce savoir-faire se perpétue grâce à la formation régulière de nouveaux sculpteurs sur bois sous la direction des anciens de Schneider, dont la plupart sont présents dans l'entreprise depuis 20 à 40 ans.

Le soin apporté à une finition parfaite dans les moindres détails, associé à un savoir-faire artisanal traditionnel, sont les caractéristiques majeures de la nouvelle génération de coucous de qualité.

 

 

Schönau (Allemagne)

Schönau im Schwarzwald est une ville allemande en Bade-Wurtemberg, située dans le district de Fribourg-en-Brisgau. Elle se trouve, comme son nom l'indique, dans la Forêt-Noire.

Schiltach (Allemagne)

Située au confluent de la Schiltach et de la Kinzig, la ville de Schiltach est construite à flanc de montagne. Ses rues en pente offrent de belles perspectives sur les massifs environnants.

Schiltach est située sur la route allemande du colombage (Deutsche Fachwerk Strasse). Cette route touristique inaugurée en 1990 parcourt 2800 km de l'Elbe au lac de Constance. C'est cette architecture médiévale particulière qui fait l'intérêt de la ville de Schiltach.

Le cœur de la ville est la place du marché (Marktplatz), qui fut aménagée après un incendie en 1791. Cette charmante place triangulaire est entourée de jolies maisons à colombage datant du XVIe siècle. Elle fait partie de l'ancienne ville de Schiltach, que l'on appelle « Städle ». Cette partie de la ville, entourée de trois rivières et blottie contre le Schlossberg, est la plus pittoresque.

Au croisement de la Spitalstrasse, l'auberge Alder, qui date de 1604, est considérée comme la plus belle maison à colombage de la ville. Non loin de là, la Schenkenzeller strasse traverse l'ancienne ville, dont elle était la rue principale. Les maisons à colombage qui la longent datent des XVIe et XVIIe siècle. Au Sud de cette rue, l'actuelle rue principale (Hauptstrasse) ne date que du XIXe siècle. Elle est cependant elle aussi bordée de jolies maisons à colombage. A l'intérieur de la vieille ville, vous verrez également un puits, qui fut mentionné pour la première fois au XVe siècle.

A l'extérieur de la vieille ville, plusieurs monuments sont également à voir. L'église protestante, tout d'abord, fut achevée en 1843. Cette église de style néo-byzantin accueillait les habitants de la ville, qui étaient en majorité protestants jusqu'en 1810. Elle compte parmi les plus grandes églises du pays de Bade.

Le quartier des tanneurs est la partie la plus ancienne de la ville. Les maisons à colombage qui constituent ce quartier ont été construites par les tanneurs au XVIIe et XVIIIe siècle, sur le lieu même de leur activité. La ville possède enfin un moulin extérieur, qui est le plus ancien monument de la ville. L'entrée en forme d'arche porte en effet une gravure de l'an 1557. L'ensemble de ce quartier fut épargné par les différents incendies de la ville.

Pour terminer la visite, vous pourrez monter au sommet du Schlossberg, à une altitude de 420 mètres. Le château fort de Schiltach fut autrefois érigé sur cette colline (XIVe siècle). Il fut démoli en 1825 en raison de son état de délabrement. Le panorama depuis son sommet mérite vraiment l'effort de cette ascension, qui s'effectue par la Schlossbergstrasse.

Schiltach (Allemagne)