Montagnes Suisse

 

Le canton dépasse littéralement tous les autres en matière de sommets:

les 15 cimes les plus élevées se trouvent toutes dans le Valais.

Il y a en Suisse, selon le mode de calcul, entre 48 et 128 sommets de plus de 4 000 mètres. Nous allons examiner cela et vous montrer les cinq géants les plus grands.

 

Les Alpes suisses sont la partie située en Suisse de la chaîne des Alpes. Cette partie des Alpes est aussi appelée Alpes centrales.

Le point culminant des Alpes suisses et de la Suisse est la pointe Dufour, culminant à 4 634 mètres, à proximité de la frontière italo-suisse. La plus haute montagne située entièrement sur territoire suisse est le Dom des Mischabel, à 4 545 mètres.

La pointe Dufour

Le Dom

Le Liskamm

Le Weisshorn

Le Cervin

Montagnes Suisse

La Pointe Dufour en Suisse

 

La pointe Dufour (en allemand : Dufourspitze) est, à 4 634 mètres d'altitude, le plus haut sommet de Suisse et le plus haut sommet des Alpes en dehors du massif du Mont-Blanc. Elle est située dans le mont Rose, sur la commune de Zermatt, à quelques centaines de mètres de la frontière entre l'Italie et la Suisse. Elle a été nommée en souvenir du général et cartographe suisse Guillaume-Henri Dufour.

 

 

La Pointe Dufour est le plus haut sommet des Alpes suisses. Elle fait partie du massif du Mont Rose qui, en fonction de la méthode de comptage, recense 10 sommets de 4'000 mètres, le point culminant étant la Pointe Dufour.

La pointe Dufour est soumise à un climat alpin, donc des conditions très froides toute l'année. En janvier, les températures moyennes descendent entre -15 et −40 °C, et l'hiver est presque continuellement accompagné de brouillard et gel constant sauf lors de chutes de neige ou d'éclaircies. En juin, les températures moyennes montent entre -15 et °C. L'été est souvent ensoleillé et peut connaître 4 jours de dégel en moyenne, seulement en juillet ou août. Les orages éclatent violemment, et le sommet y est souvent « noyé » par des nuages d'orage et par de violents éclairs et vents, ainsi que par des tempêtes de neige, de grêle, ou de grésil en raison de l'altitude. Le pic connaît ainsi des chutes de neige tout l'année, mais très rarement de pluie, sauf en août.

Dom des Mischabel en Suisse

 

Le Dom des Mischabel ou simplement Dom, culminant à 4 545 m dans le massif des Mischabels, au sein des Alpes valaisannes, est le troisième plus haut sommet des Alpes suisses. Il est entièrement situé dans le canton du Valais, à l'ouest de Saas-Fee, ce qui fait de lui le sommet le plus élevé à être exclusivement situé sur le territoire suisse.

 

Troisième sommet des Alpes derrière le Mont Blanc et le Mont Rose, le Dom dresse ses 4545m au-dessus du petit village de Randa, en plein coeur du Valais Suisse. Il est entouré de nombreux sommets de la mème ampleur parmi lesquels le Täschhorn (4490m), et le Weisshorn(4506m). L'accès au Dom est relativement facile, depuis la Domhütte, mais terriblement long (1600m de dénivelé). Le panorama tout au long de la course est superbe, la vue du sommet époustouflante.
Depuis la Domhütte (2940m), remonter la moraine en lacets serrés, puis sur le fil jusqu'ą parvenir au Festigletscher (45min. environ). Prendre pied sur le glacier (zone assez crevassée), pour contourner un éperon rocheux, tout en restant rive droite du glacier. Remonter le Festigletscher jusqu'au pied du Festijoch. Des cables et des vires (parfois un peu instables) peu difficiles permettent d'accéder au Festijoch (3723m), passage clé de la course surtout ą la descente...
 
 

Le Liskamm en Suisse

 

Le Liskamm (ou Lyskamm) est une montagne des Alpes valaisannes à l'est du Cervin et à l'ouest du Mont Rose sur la frontière italo-suisse entre le Valais et la Vallée d'Aoste. Il a un sommet oriental (4 527 m, 8e sommet alpin) et un sommet occidental (4 479 m, 11e sommet alpin).

 

 

 

Le Liskamm a été parfois surnommé le « mangeur d'homme » à cause des séries de tragédies qui se sont déroulées sur ses arêtes. Ces deux sommets, reliés par une arête longue de deux kilomètres à 4 450 m d'altitude en moyenne, peuvent être faits dans une même course.

 

À cause de sa proéminence modeste de 376 mètres, le Dufourspitze étant seulement 107 mètres plus haut, le Lyskamm est parfois considéré comme faisant partie du mont Rose. Mais, visuellement, le Lyskamm est une montagne imposante, composée de deux sommets principaux : le Liskamm oriental et le Liskamm occidental, séparés par une arête de deux kilomètres de long. Cette arête constitue la frontière entre le canton suisse du Valais au nord et la région italienne de la Vallée d'Aoste au sud.

La face septentrionale de la montagne est un mur impressionnant couvert de glace sur plus de 1 200 m de hauteur, qui domine le glacier du Gorner. Le versant le moins abrupt est situé au sud et monte seulement de quelque cent mètres au-dessus du glacier de Lis (Italie).

Les puissants vents de nord-est soufflant en altitude déposent régulièrement de la neige ce qui fabrique d'impressionnantes corniches qui surplombent le versant sud. Les vents du sud c

Le voie normale commence au Lysjoch, accessible par la cabane Giovanni Gnifetti (3 650 m) ou par la cabane du Mont Rose (2 795 m). La voie suit le parcours pris par les premiers ascensionnistes.

La montagne est souvent gravie par la traversée des deux sommets (AD). Elle passe le long d'une arête étroite, enneigée, avec quelques parties rocheuses et des petits ressauts. Dans de bonnes conditions, ce parcours est assez facile ; cependant, avec de mauvaises conditions de neige et/ou une mauvaise visibilité, les nombreuses corniches de l'arête peuvent s'avérer dangereuses, principalement sur son tombant méridional.

reusent ces corniches, ce qui les rend très fragiles.

 

Le Liskamm en Suisse

Le Weisshorn en Suisse

Le Weisshorn, culminant à 4 505 m, est le cinquième plus haut sommet des Alpes suisses, dans le canton du Valais. Il sépare la vallée de Zermatt du val d'Anniviers.

Il est l'un des cinq sommets de plus de 4 000 m d'altitude qui forment une ceinture de hauts sommets que l'on appelle la « couronne impériale » : le Weisshorn (4 505 m), le Zinalrothorn (4 221 m), l'Ober Gabelhorn (4 063 m), le Cervin (4 478 m) et la Dent Blanche (4 356 m).

 

Le Weisshorn culmine à presque 1000 mètres au-dessus de la plage du lac d’Untersee (Arosa). Deux en un: entrée et ascension gratuites en été avec la carte Arosa. Le restaurant futuriste situé au sommet a reçu en 2013 le prix d’architecture récompensant son architecture spectaculaire en montagne.

Deux sentiers de randonnée permettent de regagner les alpages et Arosa via la Sattelhütte ou le col de Carmenna. On peut aussi emprunter le sentier d’altitude jusqu’à la cabane du Hörnli, desservie par un téléphérique menant à la vallée.

 

Le Mont Cervin en Suisse

Le Cervin (Grand'Bèca en arpitan, Cervino en italien, Matterhorn en allemand) est, avec une altitude de 4 478 mètres, le 12e sommet le plus élevé des Alpes. Il est situé sur la frontière italo-suisse, entre le canton du Valais et la Vallée d'Aoste.

Le Cervin est la montagne la plus connue de Suisse, notamment pour l'aspect pyramidal qu'elle offre depuis le village de Zermatt, dans la partie alémanique du canton du Valais.

 

L'ascension par l'arête du Hörnli, le 14 juillet 1865, fut considérée comme le dernier des grands exploits de l'alpinisme dans les Alpes. Mais cette ascension se solda, au début de la descente, par la mort de 4 des 7 membres de la cordée victorieuse.

Sa face nord est l'une des trois grandes faces nord des Alpes avec celles de l'Eiger et des Grandes Jorasses.

En dépit de l'appellation des deux sommets, ceux-ci sont partagés entre la Suisse et l'Italie, car la frontière suit la ligne de partage des eaux qui coïncide en ce point avec l'arête sommitale.

On peut accéder au mont Cervin soit par le Valtournenche, en Italie, soit par la vallée de Zermatt, en Suisse.

Il est situé non loin du mont Rose, et comme ce dernier, il est constitué de roches cristallines correspondant à des fragments de socle géologique africain remonté à haute altitude.

Le Cervin est un pic pyramidal, à la forme reconnaissable entre toutes, et pour cette raison régulièrement utilisée à des fins publicitaires. Ses quatre faces se rejoignent à environ 400 mètres en dessous du sommet dans une pyramide sommitale, appelée « le toit ». Son sommet est une arête large d'environ deux mètres, sur laquelle se distinguent en réalité deux sommets : celui appelé « sommet suisse », le plus à l'est, qui culmine à 4 477,8 mètres d'altitude, et le « sommet italien », légèrement plus bas (4 476 mètres), sur la partie ouest de l'arête. Les deux sont séparés par une échancrure au creux de laquelle une croix a été posée en septembre 1901.

Le Mont Cervin en Suisse

Massif du Mont-Blanc en Suisse

 

Le massif du Mont-Blanc est un massif montagneux des Alpes franco-italiennes, où se dresse le mont Blanc, plus haut sommet d'Europe occidentale qui culmine à 4 809 mètres (altitude relevée en 2015). Il est traversé par le tunnel du Mont-Blanc, entre Chamonix dans la vallée de l'Arve et Courmayeur dans la vallée d'Aoste.

 

 

Ce massif est relativement restreint en superficie puisqu'il s'étend sur seulement 400 km2 environ, mais il empiète sur trois pays : il est situé en grande partie sur le département français de la Haute-Savoie, mais également de la Savoie, sur la Vallée d'Aoste en Italie et sur le canton du Valais en Suisse.

 

Le massif, du fait de son altitude et du petit nombre de vallées l'entrecoupant, est inhabité. En effet, les glaciers occupent les dépressions jusque bas dans les vallées, et les torrents qu'ils alimentent ne suffisent pas à éroder le massif. Il est entouré par la vallée de l'Arve à l'ouest, et à l'est par une succession de vallons longeant parallèlement le massif : du nord au sud, la vallée du Trient et le val Ferret suisse en Valais, le val Ferret italien et val Vény dans la vallée d'Aoste et enfin la vallée des Glaciers en Savoie.

On peut diviser le massif en plusieurs zones :

 

Les vallées principales qui l'entourent sont reliées par le tunnel du Mont-Blanc et le col du Petit-Saint-Bernard (entre l'Italie et la France) et le col des Montets .

 

 

 

 

De fait, le massif du Mont-Blanc est fortement équipé en installations touristiques, afin d'accueillir les touristes du monde entier : on compte cinq téléphériques pour la seule vallée de Chamonix, le plus célèbre étant celui grimpant à l'aiguille du Midi (3 842 m) et rejoignant Courmayeur.

Il est entouré des aiguilles Rouges au nord-ouest (rive droite de l'Arve), du massif du Giffre au nord, des Alpes pennines à l'est, des Alpes grées au sud-est et du massif du Beaufortain au sud-ouest.

 

Panorama de la partie centrale du massif du Mont-Blanc, avec le nom de quelques sommets

Massif du Mont-Blanc en Suisse

Mont-Blanc de Courmayeur en Suisse

 

Le mont Blanc de Courmayeur, dans le massif du Mont-Blanc, culmine à 4 748 m.

C'est une antécime à 650 m au sud-est du mont Blanc, auquel il est relié par une arête de neige peu raide, qui passe par le col Major (4 741 m), et le rocher de la Tourette (4 759 m), qui est l'affleurement rocheux le plus élevé de la calotte sommitale du mont Blanc (à ne pas confondre avec le rocher de la Tournette (4 677 mètres), de l'autre côté du mont Blanc, sur l'arête des Bosses).

 

Le sommet s'atteint facilement depuis celui du mont Blanc. C'est surtout le point d'arrivée des grandes voies du versant italien du mont Blanc : Grand pilier d'Angle, arête de Peuterey, versant du Frêney, arête de l'Innominata, versant et arête du Brouillard.

 

Massif le Nordend en Suisse

Face est du Nordend

 

 

 

Le Nordend est un sommet du massif des Alpes valaisannes, et précisément dans le mont Rose, à 4 609 m d'altitude, à la frontière entre la Suisse (canton du Valais) et l'Italie (Piémont).

 

 


Le Nordend est le second plus haut sommet de Suisse, voisin de la Pointe Dufour et le plus au nord parmi les 4'000 m du massif du Mont Rose. Il est cerné par des glaciers au nord et au nord-ouest, sachant qu’il impressionne par sa silhouette massive. Le massif du Mont Rose regroupe env. dix sommets surpassant les 4’000 mètres d’altitude: Dunantspitze (Ostspitze), Pointe Dufour, Grenzgipfel, Ludwigshöhe, Nordend, Pointe Parrot, Schwarzhorn, Pointe Gnifetti, Pyramide Vincent, Pointe Zumstein.

 

La pointe Zumstein en Suisse

 

La pointe Zumstein est un sommet du massif des Alpes valaisannes, et précisément dans le mont Rose, à 4 563 m d'altitude, à la frontière entre la Suisse (canton du Valais) et l'Italie (Piémont).

Située sur territoire suisse et italien, la Pointe Zumstein est un sommet frontière de 4'563 m et la troisième plus haute éminence du massif du Mont Rose.

 

La Pointe Zumstein s'élève entre la Pointe Dufour et la Pointe Gnifetti, séparée par le Grenzsattel (4’453 m) et le Col Gnifetti (4’453 m). Gravie depuis très longtemps, son ascension se fit tout d'abord pour des raisons scientifiques, à une époque où le massif du Mont Rose était encore totalement inconnu.

La Pointe Gnifetti en Suisse

Sur la Pointe Gnifetti trône l'édifice le plus haut d'Europe: la cabane Reine Marguerite

 

La pointe Gnifetti (Signalkuppe en allemand) est l'un des plus hauts sommets des Alpes suisses, culminant à 4 554 mètres dans le mont Rose. Situé sur la frontière entre l'Italie et la Suisse, il domine à l'ouest le Valais et à l'est la vallée Anzasca et le Valsesia. C'est le cinquième sommet d'Italie. Au sommet, depuis 1893, se trouve la cabane Reine Marguerite, le plus haut refuge des Alpes.

 

 

 

La Punta Gnifetti est un important lieu orographique. Du sommet partent trois crêtes : la première vers le nord, en passant par la pointe Zumstein, conduit à la pointe Dufour. Une deuxième va vers le sud-ouest et mène à la pointe Parrot, à la Ludwigshöhe puis au col du Lys. La troisième descend vers l'est et forme la crête du Signal.

Le sommet, grâce à son emplacement particulier et par bonne visibilité, peut être observé depuis la plupart de la vallée du .

Le sommet de la montagne du côté nord du refuge est le point géodésique du réseau IGM appelé 029901 Punta Gnifetti.

La pointe Gnifetti est le sommet le plus populaire de l'ensemble du groupe du mont Rose pour son accès relativement facile et la présence du refuge le plus haut d'Europe.

La voie normale qui passe sur le versant suisse est complètement couverte de neige et de glace ; les deux autres faces sont en Italie, la première vers Macugnaga, le long de la muraille est du mont Rose, la deuxième vers Alagna Valsesia. Sur ces deux parois, des itinéraires d'alpinisme ont été ouverts au fil des années, certains sont parmi les plus difficiles et les plus longs des Alpes.

La voie italienne normale passe par le col du Lys en partant d'Alagna Valsesia ou de Gressoney-La-Trinité. Après avoir atteint les refuges Giovanni Gnifetti et de refuge ville de Mantoue  (éventuellement en utilisant les téléphériques situés dans les deux vallées), on remonte le glacier du Lys pour atteindre le col puis on se dirige directement vers le sommet.

La crête du signal constitue une autre voie, bien plus difficile.

Les Aiguilles du Diable en Suisse

 

 

Les aiguilles du Diable sont un groupe de cinq aiguilles du massif du Mont-Blanc, dans les contreforts orientaux du mont Blanc du Tacul. Elles sont appelées, de la plus à la moins élevée, et du nord-ouest au sud-est :

 

 

 

  • l'Isolée (ou pointe Blanchet) (4 114 m) ;
  • la pointe Carmen (4 109 m) ;
  • la pointe Médiane (4 097 m) ;
  • la pointe Chaubert (4 074 m) ;
  • la Corne du Diable (4 064 m).

 

Le circuit doré du Pilate en Suisse

Train à crémaillère le plus raide au monde, Suisse

 

Le circuit doré du Pilate nous transporte de Lucerne à Alpnaschstad avec le train à crémaillère le plus raide au monde comme principal moyen de transport.

Le train à crémaillère reliant le village d’Alpnaschstad au sommet du Pilate a été construit au XIXème siècle par Eduard Locher. Alors que tout le monde envisageait le projet comme étant une folie, l’ingénieur a imaginé deux roues à crémaillère horizontale permettant de faire circuler le train sur une pente à 48%.

 

Le projet, présenté à l’Exposition universelle de 1889 à Paris remporta un franc succès et le train fut alors inauguré en 1899. C’est aujourd’hui le chemin de fer à crémaillère le plus raide du monde avec pas moins de 2132 m d’altitude.

Le circuit doré du Pilate est un parcours complet pour découvrir la montagne lucernoise. L’excursion commence par une traversée en bateau à vapeur sur le lac des Quatre-Cantons avant un trajet à bord du fameux train à crémaillère le plus raide au monde pour rejoindre le Pilatus Kulm. Après s’être restauré dans l’un des savoureux restaurants situés en altitude, le téléphérique « Dragon Ride » et la télécabine panoramique nous emmènent vers Kriens, d’où l'on repart pour Lucerne. Il est également possible de suivre l’itinéraire en sens inverse.

Lors de l’ascension à 2119 m d’altitude, on contemple Lucerne, Rigi, Bürgenstock, Titlis, Stansterhorn ainsi que les Alpes de Suisse centrale et bernoises, tout en traversant des alpages verdoyants et fleuris, des cours d’eau, des grandes falaises avant de pouvoir admirer un décor exclusivement minéral formé pas d’imposants blocs rocheux.

Les deux points de vue incontournables sont la vue sur le lac des Quatre-Cantons à couper le souffle et le passage spectaculaire sur la paroi de l’Esel. Une fois arrivé au point culminant du mont Pilate, on peut observer jusqu’à 73 sommets alentours parmi la chaine du massif alpin.

 

Avec ses 2132 mètres, le Pilate trône sur la Suisse centrale. Par beau temps, 73 sommets alpins sont visibles. Et qui veut emprunter le parcours le plus spectaculaire choisit le «Circuit en or». En bateau à vapeur, de Lucerne à Alpnachstad. Puis avec le chemin de fer à crémaillère le plus pentu au monde jusqu'au sommet, traversant la paroi verticale de Eselswand. Il est maintenant temps de faire une petite randonnée sur la «montagne du dragon». Vous préférez une randonnée plus longue? Très bien. Panorama gratuit pour tout le monde et 900 espèces de plantes à découvrir. Si vous avez un peu d'imagination, vous verrez même un dragon. De l'autre côté, n'oubliez pas d'essayer la plus longue piste de luge d'été de Suisse, avant de reprendre la télécabine pour Kriens où vous attend un bus pour Lucerne.

Le Mont Pilate (Pilatus) en suisse

Pont du Trift en Suisse

 

Le pont du Trift est l'un des ponts suspendus piétonniers les plus spectaculaires des Alpes. Haut de 100 mètres et long de 170 mètres, il surplombe la région du glacier du Trift. Avant d'arriver au pont, la montée en télécabine au-dessus des gorges offre déjà des sensations fortes.

 

 

Quand le climat se réchauffe, les glaciers fondent, et certains, comme le glacier du Trift, particulièrement vite. Il y a quelques années, on pouvait encore accéder à pied à la cabane de Trift du Club Alpin Suisse en traversant la langue glaciaire.

En 2004, un pont a été aménagé parce que le glacier avait beaucoup reculé. Construit sur le modèle des ponts népalais suspendus, le pont du Trift est très vite devenu une attraction touristique. Il a été remplacé en 2009 par une construction plus sûre et plus facilement accessible, qui est aujourd'hui un des plus longs et des plus hauts ponts suspendus piétonniers des Alpes. Une télécabine, construite à l'origine pour transporter du matériel, emmène les randonneurs à proximité du pont.

Pont du Trift en Suisse