Lac de Brienz en Suisse

 

Le lac de Brienz (allemand : Brienzersee) est un lac au nord des Alpes suisses, dans le canton de Berne en Suisse. Son nom provient de l’agglomération de Brienz située sur sa rive nord.

Le lac de Brienz est le premier lac alimenté par l’Aar au long de son parcours. À sa sortie, la rivière rejoint le lac de Thoune, après avoir traversé Interlaken.

 

Les deux Lütschine (provenant des vallées de Grindelwald et de Lauterbrunnen) sont également ses affluents. Le lac est situé dans une profonde dépression entre les villages de Brienz à l’est et Bönigen à l’ouest. Sa longueur mesure approximativement 15 kilomètres et sa largeur 2 500 mètres, pour une superficie d’environ 18 km2. Les berges du lac sont très abruptes, aussi le lac ne présente presque aucune zone peu profonde.

Interlaken et les villages de Matten et Unterseen sont situés au sud-ouest. Les chutes du Giessbach se déversent à sa rive sud. On y trouve également le beau village de Iseltwald, où la petite île pittoresque du Schnäggeninseli s'élève à faible distance du rivage. On trouve également quelques hameaux sur sa rive nord.

Comme d'autre lac de montagne, faute d’une flore nourricière suffisante, la pêche n’y est pas un élément important.

Depuis 1839, des bateaux de passagers naviguent sur le lac. À ce jour, la société ferroviaire BLS y exploite cinq navires.

 

Lac de Walenstadt en Suisse

 

Le lac de Walen, en Suisse orientale, relie les cantons de St Gall et de Glaris et constitue l’extrémité occidentale de la région de villégiature « Heidiland », baptisée d’après la célèbre histoire de Heidi, écrite par Johanna Spyri. Sur sa rive nord, s’élève presque à la verticale la chaîne de montagnes des Churfirsten.

De l’autre côté du lac s’étend la populaire région de sports d’hiver et de randonnée de Flumserberg.

 

 

Les parois rocheuses abruptes qui bordent le lac atteignent parfois plus de 1000 mètres de haut et font du lac de Walen et ce, depuis l’Antiquité un grand défi en matière de moyens de communication. C’est pourquoi de nos jours, les routes qui bordent la rive sont en grande partie taillées dans les parois rocheuses, vous font traverser galeries et tunnels et découvrir de surprenants panoramas. De nombreuses localités se succèdent au bord du lac, chacune ayant ses particularités. P. ex Quinten : en raison du climat presque méditerranéen, cette petite ville piétonnière est particulièrement appréciée des touristes. Bien protégés des vents froids venus du nord, des cépages particuliers, des kiwis, des figues et autres fruits du sud s'épanouissent ici. La localité n’est accessible qu’à pied ou en bateau.

Le petit village de Betlis est situé à l’ouest de Quinten. Durant la fonte des neiges ou après de fortes précipitations, les imposantes chutes de Seerenbach hautes d’environ 720 mètres ainsi que la source du Rin jaillissant d’un rocher, l’une des plus grandes sources karstiques d’Europe, impressionnent les visiteurs. La cité historique de Weesen à l’extrémité occidentale du lac est le point de départ de la randonnée du lac de Walen, si populaire, le long de la rive nord, sauvage et abrupte, jusqu’à Walenstadt.

La station thermale d’Amden est située sur la terrasse ensoleillée loin au-dessus de la rive nord. En été, vaste domaine de randonnée, le village de montagne qui ne connaît pas le brouillard se transforme en hiver en domaine skiable à taille humaine. Sur la rive sud du lac, outre les localités de Mühlehorn, Murg, Unterterzen et Mols en bord de lac, citons également le célèbre domaine de sports d’hiver et de randonnée de Flumserberg ainsi que l’eldorado des aventuriers Filzbach/Kerenzerberg.

Les bateaux de ligne de la compagnie du lac de Walen sont en service toute l’année, toutefois de manière limitée en hiver sur la liaison de Murg à Quinten. Des croisières spéciales – p. ex. brunch, pasta ou barbecue – complètent les lignes régulières.

Lac de Morat en Suisse

 

Le lac de Morat (Murtensee en allemand), nom officiel, est situé au pied du mont Vully, entre les cantons de Fribourg et Vaud, en Suisse. Il est le plus petit des lacs du Pays des Trois-Lacs, avec 22,8 km2. Il tient son nom de la ville de Morat, située sur sa rive orientale.

Le principal affluent du lac est la Broye, qui apporte 63 % de son alimentation. Le lac de Morat s’écoule dans le lac de Neuchâtel par le canal de la Broye.

Il sert, avec le lac de Neuchâtel, de bassin de compensation pour les eaux de l'Aar s'écoulant dans le lac de Bienne. En effet, si le niveau de ce dernier montait trop, l'écoulement pourrait s'arrêter ou même aller dans le sens inverse.

Le lac est long de 9,9 km et a une largeur maximale de 2,8 km. La profondeur maximale est de 45 m. Le lac a une contenance d'environ 0,55 km3 et l'eau reste en théorie 1,6 année dans le lac.

Une étude, nommée « Projet lac », a été effectuée en 2010 et 2011 par l'Institut de recherche de l'eau du domaine des EPF Eawag et du musée d'histoire naturelle de Berne pour sonder différents lacs alpins et périalpins, dont le lac de Morat.

Les résultats du lac de Morat montrent que plus de 8 000 poissons et 29 espèces ont été inventoriés. Elles ont également constaté que plus d'un tiers des espèces de poisson décrites par J. Gugelhard en 1840 ont disparu. L'oxygène manque à partir de 20 mètres de profondeur pour permettre la survie d'espèces de poissons vivant en eau plus profonde.

Au niveau de la pêche, trop de sandres, de brochets et de silures sont pêchés dans le lac.

Une carpe prussienne a également été pêchée pour la première fois.

Lac de Morat en Suisse

Lac de Sempach en Suisse

 

Le lac de Sempach (en allemand: Sempachersee) se trouve dans le canton de Lucerne en Suisse, il porte le nom de la commune de Sempach.

Il a une superficie moyenne de 14,5 km2 pour une altitude de 503,77 mètres. Son volume est estimé à 0,66 km3 et sa profondeur maximale est de 87 mètres.

 

 

La Grosse Aa en provenance de la commune de Neuenkirch plus au sud, se jette dans le lac au lieu-dit du Seesatz. Le lac se termine au nord en donnant naissance à la Suhre, un affluent de l'Aar. La ville de Sursee se trouve près de la pointe nord-ouest du lac.

Ce lac a fait l'objet d'études, dont les conclusions ont en 2008 montré que les cyanobactéries du picoplancton libre et des biofilms (ex : Synechococcus elongatus) précipitaient d'importantes quantité de carbone (prélevé dans le CO2 dissous dans l'eau). Cette précipitation se fait sous forme de calcite (carbonate de calcium ou CaCO3) dans tous les lacs riches en calcium contribuant ainsi aux puits de carbone naturels, ici via la sédimentation lacustre On a ainsi estimé qu'environ 8 000 t/an de carbone sont géologiquement naturellement stockés dans le seul lac de Lugano et 2 500 t/an dans le lac de Sempachen en Suisse. Cette production est relativement saisonnière avec un pic correspondant aux blooms planctoniques de cyanophicées dont les cellules (planctoniques ou de biofilms) peuvent alors se recouvrir de cristaux de calcite. Le microscope électronique montre des bactéries en bâtonnets entièrement enrobées de cristaux de calcite. On a montré en laboratoire que les substances extrapolymériques (SEP) produites par les biofilms, même en l'absence de bactéries, provoquaient la nucléation de cristaux de calcite. Ces bactéries contribuent donc au tamponnement de l'eau et au maintien du caractère oligotrophe de nombreux lacs de montagne.

 

Lac de Sempach en Suisse

Lac de Hallwil en Suisse

Le lac d’Hallwil est situé, tout comme le lac de Baldegg un peu plus au sud, dans le Seetal, une vallée orientée nord-sud, qui mène de l'arrière-pays lucernois à Lenzbourg. Les constructions sont interdites sur les rives du lac ; sur la promenade riveraine, il présente donc d’impressionnants paysages naturels. Seuls quelques kilomètres ne longent pas directement le bord du lac, car la région est une réserve naturelle.

Le château d’Hallwyl, au nord du lac, est l’un des plus importants châteaux d’eau de Suisse et constitue un beau point de départ pour la promenade autour du lac. Le château est baigné par les eaux de l’Aabach et n’est accessible que par un pont-levis. A l’intérieur de l’édifice médiéval, vous trouverez une exposition sur des thèmes allant du Moyen-âge à nos jours. La reconstruction d’une maison sur pilotis, directement en bordure du chemin de randonnée, témoigne d’un passé encore plus ancien.

On longeant la rive, vous trouverez différentes possibilités pour vous reposer. Plusieurs plages tout autour du lac vous invitent à vous rafraîchir. Plusieurs proposent une vaste palette de sports nautiques. Différents embarcadères permettent de combiner le tour du lac (env. 20 kilomètres) avec une croisière.

La flotte de la Compagnie de navigation du lac d’Hallwil, plus que centenaire, compte cinq petits et charmants bateaux à moteur. Outre les lignes régulières, elle propose des croisières spéciales, p. ex. pour le brunch dominical, une croisière gastronomique ou celle du Saint-Nicolas. Le cadre si romantique se prête également à merveille à une croisière à l’occasion d’un mariage.

Schongiland, un parc d’attractions, est situé à Schongau, non loin du lac. Plusieurs toboggans, un château fort gonflable ou des autos-scooters permettent de varier les plaisirs et font la joie des enfants.

D’autres châteaux, notamment celui de Heidegg au bord du lac de Baldegg, méritent également une visite. La région du Seetal est bien desservie par un train, un RER moderne reliant Lucerne à Lenzbourg.

A Meisterschwanden, sur la rive orientale du lac de Hallwil, on peut observer un fantastique coucher de soleil et passer un moment délicieusement romantique. Pourquoi ne pas déguster en même temps un délicieux repas au restaurant Seerose et Delphin.

 

Lac de Joux en Suisse

 

Niché entre le Mont Tendre (1679 m) et la chaîne très boisée du Risoux, dont la crête marque la frontière entre la Suisse et la France, le lac de Joux est le plus grand plan d’eau du massif du Jura. Offrant des vents particulièrement favorables, le lac attire de nombreux amateurs de voile et de planche à voile et permet également de pratiquer l’aviron, le ski nautique et le wakeboarding. La température de l’eau se situe entre 18 et 24 degrés et attire donc également de nombreux baigneurs.

De nombreux itinéraires pour vélo et VTT ainsi qu’un magnifique réseau de chemins de randonnée s’étendent à travers ce paradis naturel vallonné.

Le lac de Joux et le lac des Brenets, presque contigu mais beaucoup plus petit, n’ont aucun écoulement de surface : l’eau s’infiltre dans la terre et ne réapparaît à la surface que quelques kilomètres plus loin à Vallorbe. En juillet et en août, un seul bateau de ligne circule tous les jours sur le lac de Joux au départ du Pont à l’extrémité nord-est du lac pour une croisière de l’après-midi. En juin et en septembre, le bateau ne circule que le samedi et le dimanche. La Compagnie de navigation du lac de Joux est l’une des plus petites de Suisse et une croisière sur le lac une expérience rare.

En hiver, le lac gelé se transforme en gigantesque patinoire géante et un véritable paradis pour les patineurs et les amateurs de randonnée sur glace. Mais la vallée de Joux est également un eldorado pour les skieurs de fond avec près de 200 km de pistes balisées dans une nature presque intacte. Le paysage jurassien avec ses douces collines et ses vastes forêts offre un cadre idéal pour de magnifiques randonnées en raquettes - même pour plusieurs jours - et de merveilleuses épopées avec des traîneaux à chiens.

 

Lac de Joux en Suisse

Lac de Greifen en Suisse

 

Le lac de Greifen est une véritable perle dans le Glattal fortement peuplé. Ce petit lac, qui ne fait même pas 9 km², et ses rives offrant une flore et une faune très riches, est un but d'excursion très apprécié des habitants de l'agglomération zurichoise.

Le lac de Greifen, dont la forme rappelle une baleine, est situé à l’est de Zurich et s’étend – séparé par les collines du Pfannenstiel – parallèlement au lac de Zurich. Ses rives constituent une réserve naturelle protégée et sont donc très peu bâties. Ainsi le lac, entouré de bas marais et ceinturé de roseaux n'est accessible directement qu'en de rares endroits. Seule l’ancienne cité de Greifensee est située directement au bord du lac.

Une promenade riveraine vous permettra de découvrir la richesse du monde végétal et animal, on y dénombre plus de 400 variétés de plantes et 120 espèces d’oiseaux migrateurs. La région du lac de Greifen propose de nombreux chemins de randonnée et pistes cyclables. Le tour du lac est particulièrement populaire. En cours de route, vous aurez toujours le loisir de vous reposer ou de vous baigner ; vous avez en outre la possibilité d’écourter la balade par une croisière.

Un bateau, qui transporte également les vélos, relie toute l’année Maur à Uster. Du printemps à l’automne, des croisières spéciales sont proposées, par exemple une croisière romantique avec le vapeur Greif, le plus ancien bateau à vapeur de Suisse datant de 1895. La petite flotte du lac de Greifen compte en outre trois bateaux à moteur de différentes tailles. Les croisières gastronomiques jouissent d’une grande popularité : vous avez le choix entre la croisière du petit-déjeuner, les croisières Pasta, Fondue, Asia et Gibier.

La petite ville de Greifensee, romantique et charmante, est un but d’excursion apprécié notamment à cause du château, qui servit durant des siècles de résidence au bailli de Zurich et accueille aujourd’hui des rencontres culturelles. Ne manquez pas de visiter l’église gothique, datant de 1330 qui aujourd’hui sert de cadre à de nombreux mariages.

Le Pfannenstiel, entre les lacs de Greifen et de Zurich, est une célèbre région de randonnée et de VTT. Ici, l’agitation citadine est bien loin. Verdure, fermes isolées et petits villages caractérisent le paysage.

Lac de Sarnen en Suisse

 

 

Entre le chef-lieu obwaldien de Sarnen et la montée du col du Brünig, le lac de Sarnen s’étend sur une surface de 7.5 kilomètres carrés, entouré d’un paysage magnifique.

Dans une vallée creusée par les glaciers, le lac de Sarnen formait, après la dernière ère glaciaire, une surface d’eau continue avec le lac des Quatre-Cantons. Entre temps, des cônes de déjections accumulés par les alluvions fluviales l’ont transformé en un lac indépendant.

 



Les trois communes obwaldiennes de Sarnen, Sachseln et Giswil bordent le lac. Sa rive sud-est est longée par la ligne ferroviaire à voie étroite du Zentralbahn, par la route principale ainsi que par la route nationale, qui passe presque entièrement sous la montagne. La rive nord-ouest n’est, quant à elle, desservie que par une petite route. Entourée d’un paysage primitif formé d’éboulis et de forêts façonné par le torrent de Steinibach qui descend du Glaubenberg entre Sarnen et Giswil, cette route traverse le lit du cours d’eau de manière plutôt aventureuse.

Un bateau de ligne navigue sur le lac de Sarnen d’avril à octobre: ce petit bateau du nom de Seestern effectue jusqu’à cinq parcours par jour entre Sarnen et Giswil. Pour se mettre dans la peau d’un capitaine, on peut louer un pédalo, un bateau à rames ou à moteur.

Le beau chemin qui longe le lac de Sarnen à Giswil en passant par Sachseln est très apprécié des randonneurs. Pour faire le tour du lac en retournant à Sarnen par l’autre rive, il faut compter environ cinq heures. La ligne du Zentralbahn et le bateau permettent d’abréger les étapes. On peut accéder au lac à de nombreux endroits pour se baigner. A Sarnen, Giswil et Sachseln, de beaux campings ont été aménagés au bord de l’eau. Le parc aquatique de Seefeld situé à proximité immédiate du lac de Sarnen propose une vaste pelouse d’agrément ainsi qu’un solarium invitant à la détente. Les différents bassins sont une véritable source de plaisirs et de divertissements.

 

Lac d'Ägeri en Suisse

Le lac d’Ägeri est niché dans un paysage morainique vallonné et propose de nombreuses activités aux amateurs de randonnée, de VTT et de sports nautiques. La bataille de Morgarten, la première bataille entre la Confédération et les Habsbourg, eut lieu sur ses rives en 1315.

Aujourd’hui, l’accès est plus tranquille, les amateurs de randonnée traversent le lac calme en bateau, les restaurants de poissons servent le traditionnel Rötel, les randonneurs et vététistes parcourent les paysages préalpins. Sur le chemin vous trouverez des possibilités de repos et de baignade comme sur la plage de sable à Oberägeri.

Le séjour sur le lac d’Ägeri peut se combiner avec une croisière en bateau. La flotte composée de trois petits bateaux dessert les embarcadères du lac et offre des trajets spéciaux en plus des excursions régulières proposées de mai à octobre.

En 1890, la compagnie des bateaux à vapeur d’Oberägeri fit construire son premier bateau à vapeur, le «Morgarten», surnommé «Holzschuh» (le sabot). Le navire coula six ans plus tard à cause d’une tempête de foehn. L’année suivante, après son levage, il fut doté d’un moteur à essence et reprit ses courses sur le lac d’Ägeri pendant près de vingt ans.

Lac de Bachalp en Suisse

 

Entouré par des forêts de sapins, des prairies et les Alpes, c’est dans un cadre idyllique que se situe le lac de Bachalp, à proximité de Grindelwald. Imaginez un peu le tableau : un lac aussi bleu qui contraste avec la verdure et les couleurs des fleurs qui entourent le lac et avec le blanc des neiges éternelles des Alpes, au loin…

 

Lac Blausee Kandersteg en Suisse

Le Blausee, toponyme allemand signifiant littéralement en français « lac Bleu », est un lac de montagne de l’Oberland bernois, en Suisse. Il est situé à 887 mètres d’altitude, dans la vallée de la Kander, sur la commune de Kandergrund

Grâce à sa couleur très particulière et à ses eaux cristallines provenant d'une source souterraine, le Blausee est un des lacs de montagne les plus connus de Suisse. Il est entouré d'un parc naturel de 20 hectares, un paysage façonné par un éboulement qui est aussi à l'origine de la formation du lac.


Le lac et le paysage de forêts qui l'entoure ont attiré très tôt les habitants de la région et les touristes. En 1885, le Blausee est décrit dans un guide touristique comme "un joyau solitaire au coeur d'un paysage de forêts féerique". Aujourd'hui, la région autour du lac est équipée de chemins pédestres ainsi que de places de pique-nique et de grillades. Sur les rives du lac, on trouve un hôtel avec spa ainsi qu'un élevage de truites bio.

Lac Blausee Kandersteg en Suisse

Lac de Cresta en Suisse

La beauté naturelle intacte du lac de Cresta est époustouflante. Les eaux bleu vert sont entourées d'une végétation luxuriante et de forêt vert sombre. Pas étonnant que ce soit un site naturel protégé du canton des Grisons. Ce lac de baignade et son restaurant / hôtel sont situés dans une clairière. Le lac a une plateforme pour se reposer et un radeau. Les eaux peu profondes (séparées des eaux profondes par des barrières) sont idéales pour les familles avec de petits enfants.

 

Une eau claire comme du cristal, un décor alpin à couper le souffle et un rafraîchissement sous sa forme la plus pure. Le lac de Cresta garantit une baignade inoubliable! Le lac de source alimenté de façon souterraine, situé entre Flims et Trin, est apprécié des petits comme des grands.

Le lac de Cresta, d'un vert-bleu étincelant, se trouve au milieu de la forêt et n’est accessible qu’à pied. Le bassin naturel est ouvert durant la saison estivale, de début juin à mi-septembre, en fonction de la météo. Sur place, il est également possible de louer des barques et des Standup Padels, offrant ainsi une expérience diversifiée de la baignade dans, sur et hors de l'eau.

Pendant la saison d'été, il est possible de se ravitailler en glaces, boissons fraîches, sucreries et petits en-cas au kiosque. L'accès au bassin naturel du lac de Cresta, surveillé par un maître-nageur, est donc payant.

 

Lac de Sils en Suisse

Le lac de Sils (du nom de la localité de Sils sur son rivage) est situé dans le canton des Grisons (Suisse) sur le plateau engadinois au sommet du col de la Maloja, il est au sud-ouest des lacs de Silvaplana et St Moritz.

Le paysage autour des lacs de la Haute-Engadine compte parmi les plus beaux de Suisse. Avec ses villages grisons pittoresques, ses charmantes forêts de sapins et ses magnifiques belvédères, c'est un vrai paradis du tourisme pédestre. En marchant autour du lac de Sils, on peut découvrir toute la diversité et la beauté de cette région.

Pour faire le tour du lac de Sils, on part de Sils-Maria pour suivre tout d'abord la route en direction de Sils. Au bout de 100 m, la route bifurque vers Selg-Baselgia, où commence un très beau chemin d'altitude qui va jusqu'à Maloja. A Grevasalvas et Plan dil Zoch, on profite de vues splendides sur le lac d'un bleu profond. Le chemin contourne le village de Maloja. Depuis le fond de la vallée, on se dirige vers le bord du lac, puis un joli sentier longe la rive jusqu'à Sils-Maria. Sur le chemin du retour, on découvre le village solitaire d'Isola, construit sur le cône d'alluvions d'un torrent de montagne.

 

Lac de Sils en Suisse

Lac de St. Moritz en Suisse

 

Le lac de Saint-Moritz (du nom de la localité de Saint-Moritz sur son rivage) est situé dans le canton des Grisons (Suisse) sur le plateau engadinois, il est au nord-est des lacs de Sils et Silvaplana.

 

Il est situé au cœur des Alpes suisses. Descendant depuis Julierpass, sur la route 3 vous arriverez à St. Moritz dans la vallée Engadine.

 

Le lac de St. Moritz est le plus petit d'une série de trois, qui comprend également le Silvaplana célèbres pour leurs activités et sports nautiques (planche à voile, voile, kayak, etc.). C'est aussi une nouvelle zone pour les suisses, allemands et français ayant un pouvoir d'achat élevé. Une autre attraction majeure de ces lacs est la vue spectaculaire sur les Alpes. Il est possible de faire des activités en hiver, lorsque le lac est gelé.

Lac de St. Moritz en Suisse