Haut-Rhin - Musées 3

Maison du Paysan Oltingue

Écomusée d’Alsace à Ungersheim

Musée Sundgauvien Altkirch

Musée de la Communication en Alsace - Riquewihr

Musée Hansi Riquewihr

Musée Mémorial du Linge

Musée Sapeur Pompiers Mulhouse

Musée historique de Kaysersberg

Musée du Vignoble et des Vins d'Alsace Kientzheim

Musée du dolder Riquewihr

Musée Théodore Deck Guebwiller

Musée Vauban Neuf Brisach

Musée gallo romain Biesheim

 

Musée Paysan d'Oltingue

 
Ce musée a une histoire originale, un vrai conte de fées : c’est une annexe du musée historique de Mulhouse créée par un curé amoureux de son terroir et désireux de sauvegarder les témoins et les coutumes d’antan. Il est installé dans une belle maison paysanne restaurée.
 
 
Les collections s’articulent autour de plusieurs thèmes : métiers, vie domestique, vie agricole, vie religieuse, et retracent la vie des paysans dans le Sundgau au 19e et au début du 20e s., monde qui semble bien lointain...
 
Créé par l’abbé Etienne BILGER, curé mythique des années 70, ce musée est devenu le 1er en Alsace dans ce genre; il se trouve dans une belle maison à colombages du XVI ème siècle abritant autrefois une auberge et relais de poste ( Bâle Oltingue Belfort ).

Dans la salle du rez-de-chaussée avec le « Chachelofe »
( four en carreaux de faïence ), sont exposés des lampes à pétrole, serrures, objets religieux, travaux de broderie de jeunes filles, fers à repasser et pièces d’habillement ainsi que des outils préhistoriques en pierre de la région d’Oltingue et des objets de fouilles réalisées près de l’ancienne église Saint-Martin des Champs.

Dans la cuisine, entre l’armoire à lait et les pots de confitures, on peut voir les ustensiles de la vie quotidienne. L’arrière-cuisine contient le four à pain, et tout ce qui touche à sa fabrication, ainsi qu’au lavage du linge « s’Buchhuss ».

Dans la salle du séjour « Schtuba », on trouve une « Chunscht », banc à carreaux de faïence chauffé par récupération de la chaleur des fumées de la cuisinière.

Les cinq autres pièces à l’étage, présentent divers carreaux de faïence, des objets ayant trait au lait et à la farine ( jattes, moules à beurre, barattes, moules à kougelhopf et gâteaux, mesures de grains datant de 1668 ). Une chambre à coucher harmonieuse avec le « Herrgottswinkel » ( coin du Bon Dieu ).

Certains murs ont été mis à nu pour montrer la construction en colombage ( torchis ). Dans la grange sont installés des ateliers de forgeron, de charron et de sellier bourrelier. Le visiteur trouvera encore d’autres humbles objets évoquant la vie rurale d’autrefois.

Tarifs :

Plein tarif : 2,50€
Enfants jusqu'à 16 ans : 1€
Groupes (dès 10 personnes) : 2€ par personne

 Adresse :
10  rue Principale
68480  Oltingue

Musée Paysan d'Oltingue

Musée Sundgauvien Altkirch

 
Abrité dans un bel immeuble Renaissance, résidence des anciens baillis, le Musée Sundgauvien présente l’histoire, la vie, les coutumes du Sud de l'Alsace et plus particulièrement du Sundgau.
 

Situé au centre ville d'Altkirch, non loin de l'Hôtel-de-ville, ce musée emblématique du Sundgau est abrité dans un très bel immeuble style renaissance, résidence des anciens baillis.

On y découvre de nombreux documents. Portraits, meubles, poteries, lingerie, costumes et bonnets sundgauviens dévoilent des tranches de l'histoire, de la géographie et des coutumes locales.

Intérressante également, la collection de pierres taillées provenant de la grotte d'Oberlarg.

 

De nombreux artistes régionaux y sont représentés en permanence. Ainsi on y trouve les peintures des renommés J.J.Henner, L.Lehmann, A.Zwiller, J.Benner, A.Schachenmann, R.Breitwieser, B. Zeller.... Les sculptures de F. Voulot côtoient une série de statues anciennes.

Régulièrement des expositions ponctuelles organisées par le musée font découvrir les talents régionaux actuels au anciens.

Visites guidées en Français, Allemand et Anglais sur demande toute l'année.

 

Horaires :

 

- De septembre à juin : tous les dimanches de 14h30 à 17h30
- Juillet et août : du mardi au dimanche de 14h30 à 17h30

Le musée est également ouvert du mardi au dimanche de 14h30 à 17h30 durant les expositions temporaires

 Tarifs :

  • Adultes : 3€
    Gratuit pour les enfants jusqu'à 18 ans

    Tarif groupe (+ 10 personnes) : 1,50€ par personne
    Visite guidée : 25€ sur réservation

Adresse :

1  rue de l'Hôtel de Ville
68130  Altkirch

Écomusée d’Alsace à Ungersheim

 

Petits et grands sauront apprécier ce village alsacien traditionnel, reconstitué avec plus de 70 maisons de toute la région. Entre les animations, les animaux, la tradition et les promenades, il y en a vraiment pour tous les goûts à l’Ecomusée d’Alsace.



L’historique du musée

L’aventure commence en 1971, avec les bénévoles de l’association « Maisons Paysannes d’Alsace » qui travaillent à la préservation d’habitations rurales traditionnelles, destinées à être détruites. Ils décident alors de déplacer ces maisons : pierre par pierre, poutre par poutre et tuile par tuile. Chaque élément est ainsi numéroté et les habitations sont reconstruites à l’identique dans un lieu de friches industrielles, près de Ungersheim.

Ce village alsacien connaît un succès évident lors de l’ouverture en 1984. L’association est récompensée et les dons d’objets et de documents affluent. L’écomusée s’agrandit et se diversifie d’année en année avec notamment la mine de potasse, l’architecture contemporaine ou encore la fête foraine. L’établissement est aujourd’hui une référence en matière de culture alsacienne malgré les difficultés économiques qu’il a connu par la suite.

Un village à part entière


La volonté première de l’écomusée est donc de présenter au public un patrimoine architectural unique qui a été sauvé de l’oubli. Parmi la multitude de maisons, le visiteur découvre pour chacune une fiche d’identité qui permet de connaitre son ancienne fonction, sa région, les dates de démontage et de reconstruction et toujours une photographie qui témoigne de son ancien emplacement. Il voyage ainsi entre les siècles, les lieux et les couleurs.

Au-delà de l’aspect architectural qu’offre ce village, les métiers anciens sont aussi à l’honneur. Ils ont déjà été utiles, pour certains, lors de la reconstruction des maisons du parc. Et pour d’autres, ce sont les métiers incontournables des villages traditionnels. Le public peut découvrir, à l’œuvre ou lors d’animations, le potier, le charron, le forgeron, le tonnelier, le charbonnier, le sellier, le tailleur de pierre…

La vie à la ferme, ou plus généralement en espace rural, a également été reproduite avec des animations autour des cultures céréalières, fruitières ou viticoles, l’élevage de divers animaux, la traction animale, la reconstitution d’étables, de potagers ou de basse-cour… Vous retrouvez les terroirs locaux, des espèces animales de la région et des variétés de plantes souvent oubliées.

La « maison des goûts et des couleurs » est, à première vue, une habitation comme les autres. Pourtant, une fois à l’intérieur, vous êtes vite attiré par la bonne odeur de cuisine, car il s’agit ici d’une présentation de la gastronomie alsacienne. A chaque saison, de nouvelles recettes locales sont proposées. Les cuisinières sont aux fourneaux, répondent à toutes vos questions et offrent la dégustation.

Chaque activité proposée dans le parc fait l’objet d’une animation à la fois historique, informative et ludique. Les animations change au fil des saisons pour suivre la vie d’un village traditionnel. Vous découvrez également des expositions sur différents thèmes dans certaines maisons. Pour les fêtes de fin d’année, l’écomusée se transforme en village de Noël plus vrai que nature.

L’Ecomusée d’Alsace est également un site naturel de plusieurs dizaines d’hectares de forêts, de roselières, de rivières à découvrir lors de votre promenade à pied, en calèche ou en barque. Des animaux, tels que les cigognes, ont donc trouvé tout naturel d’élire domicile à cet endroit grâce à l’aide du parc, qui participe à leur protection. Ne manquez pas lors de votre visite le « repas des cigognes » dont certaines profitent du village toute l’année.

Horaires :
Tous les jours (sauf Lundi) : de 10h à 18h
Jours fériés : de 10h à 18h (même les lundis)

      • Tarifs :

        Billet journée :
        Adulte : 15€
        Enfant (4 à 14 ans) : 10€
        Pass Famille (4 personnes, dont 2 adultes maximum) : 46€ (+10€ par enfant supplémentaire)
        Tarif réduit (+ 65 ans, en situation de handicap, sans emploi, étudiant de - 26 ans, enseignant) : 10€

      • Adresse :Chemin Grosswald
        68190 UNGERSHEIM

 

Écomusée d’Alsace à Ungersheim

Musée de la Communication en Alsace - Riquewihr

 

 

2000 ans d’histoire de la Poste et des télécommunications.

Le musée de la Communication en Alsace* est installé depuis 1971 dans le château des Princes de Wurtenberg. Son entrée est indiquée dans la cour du Château par une imposante diligence de 1853.

Ce musée retrace 2000 ans d’histoire de la communication, plus particulièrement en Alsace. Des messagers de la période gallo-romaine et du Moyen-Âge, à la Poste aux chevaux (du XVIIe au début du XXe siècle), remplacés par les trains puis l’automobile, vous découvrirez l’évolution de cette institution majeure qu’est la Poste.

 



On évoque ensuite les communications à distance, à commencer par le télégraphe, qui en fut le premier exemple au XIXe siècle. Il est suivi de près par le téléphone et l’évolution s’accélère au XXe siècle avec les satellites, les téléphones portables, etc.

Complétant les expositions permanentes, des expositions temporaires présentent également l’histoire postale sous différents aspects ou une personnalité en lien avec ce secteur d’activité.

Au fil de la visite…


Le rez-de-chaussée du musée constitue sa principale richesse. On y découvre une collection unique en France de diligences et de malles-poste, qui servirent au transport de personnes et de courrier du XVIIIe au début du XXe siècle. A côté de ces différents moyens de transports, les infrastructures mises en place pour ces services sont également reconstituées. Vous verrez ainsi la maquette d’un relais poste, où les transporteurs pouvaient faire des haltes en chemin, mais également une enseigne de la Poste aux chevaux et un costume de « postillon », l’ancêtre du postier.

On fait un bon en arrière au premier étage, puisque l’on remonte à l’époque romaine, lorsque l’écriture se faisait sur des pierres et les bornes permettaient d’indiquer la voie postale pour le transport d’un message à cheval. C’est au Moyen-Âge qu’apparaissent les messagers à pied, qui parcouraient intégralement la distance de l’expéditeur au destinataire.

Si à cette époque les échanges étaient surtout d’ordre politique ou stratégique, les choses évoluent au XVIIIe siècle, comme l'illustre la reconstitution d’un salon bourgeois. Celui-ci montre une femme écrivant une lettre, signifiant ainsi que les correspondances évoluent alors vers une fonction plus intime.

Le musée aborde plus loin une évolution importante des échanges : la communication à distance. Celle-ci est introduite par une invention française de 1793 : le télégraphe aérien Chappe, qui permettait, grâce à des bras articulés visibles de loin à l’aide d’une longue-vue, de faire des signes qui étaient transmis d’une station à une autre jusqu’à la destination. Cette invention sera suivie par celle du télégraphe électrique, puis du téléphone en 1876.

Parallèlement, la Poste évolue avec l’avènement du chemin de fer, de la voiture, puis de l’aviation postale à partir du XXe siècle.

La visite se termine par les télécommunications d’aujourd’hui. Les différents téléphones du XXe siècle, les inventions plus récentes telles que le fameux Tatoo, ou le minitel rappelleront des souvenirs à beaucoup de visiteurs !

Horaires :

Ouvert de Pâques à la Toussaint et pendant les marchés de Noël tous les jours de 10 h 00 à 17 h 30

* UN ESPACE DETENTE près de la boutique pour le plaisir des visiteurs...

TARIFS :

Adulte: 5 €
Groupe : 4 €
Enfant : 2,50 €
Enfants / Groupe : 2,00 €

Adresse:

3, CR du CHAT

68340 Riquewihr

 

  • Musée de la Communication Riquewihr

  • Musée de la Communication Riquewihr

  • Musée de la Communication Riquewihr

  • Musée de la Communication Riquewihr

  • Musée de la Communication Riquewihr

  • Musée de la Communication Riquewihr

Musée Hansi Riquewihr

 

Le plus célèbre imagier populaire alsacien

Célèbre dessinateur alsacien, Jean-Jacques Waltz, dit Hansi, a ancré son œuvre dans le contexte historique de l’annexion de l’Alsace à l’Allemagne. Ses œuvres traitent donc cette nation de façon caricaturale, tandis qu’il dépeint l’Alsace de façon humoristique et poétique, avec des personnages qui restent des symboles de l’Alsace dans l’imaginaire collectif.

Un Alsacien francophile

Le musée est consacré au plus célèbre imagier populaire alsacien : Jean-Jacques Waltz (1873-1951), plus connu sous le nom de Hansi. Cet artiste colmarien possédait de nombreux talents. Il était en effet à la fois dessinateur, écrivain, historien et caricaturiste. Il exerça en particulier ce dernier mode d’expression vis-à-vis des Allemands, dont il déplora la présence en Alsace jusqu’en 1918. Il les représenta ainsi de façon grotesque, ce qui lui valut de nombreuses condamnations par les tribunaux allemands et le força à s’exiler, notamment en Suisse.

Il dépeignit en revanche l’Alsace de façon humoristique et pleine de tendresse, en particulier dans ses albums « L'histoire de l'Alsace racontée aux enfants de France » (1912) et « Mon village » (1913). Ses personnages alsaciens sont très enfantins, représentés dans des paysages enchanteurs et colorés. Ces figures demeurent dans l’imagerie collective des symboles forts de l’Alsace.

La visite du musée

Passage obligé pour accéder aux salles d’exposition, la boutique de souvenirs au rez-de-chaussée propose différents types d’objets (vaisselle, cartes postales, etc.) décorés des dessins naïfs d’Hansi.

On monte ensuite au premier étage, où sont situées les six petites salles d’exposition du musée. Dans la salle 6, vous pourrez visionner un intéressant documentaire de 20 minutes sur la vie et l’œuvre d’Hansi. Celui-ci donnera un éclairage particulier aux créations que vous découvrirez dans les salles suivantes. Dans cette même pièce, vous pourrez d’autre part feuilleter des livres dont les textes et les images sont signés Hansi, ainsi que d’autres ouvrages consacrés à l’artiste.

Les salles suivantes exposent quelques 150 œuvres d’Hansi. Aquarelles, affiches, faïences et autres créations vous donneront une bonne vision de l’univers artistique d’Hansi. Une vitrine expose également des objets personnels du dessinateur.

Horaires :

Février à juin : de 10h à 12h30 et de 13h30 à 18h
Juillet à décembre : de 9h30 à 12h30 et de 13h30 à 18h30

  • Tarifs :

    Accès au musée
    Adultes : 3€
    Enfants : 2€

Adresse :

16, rue du Général de Gaulle
68340 RIQUEWIHR

 

Musée Mémorial du Linge Orbey

 

 

Champ de bataille de la Première Guerre mondiale

Le LINGE est un champ de bataille de la guerre 1914-1918, où un affrontement particulièrement meurtrier eut lieu entre le 20 juillet et le 15 octobre 1915, qui fit 17000 morts.



Ensuite, Français et Allemands restèrent face à face jusqu'au 11 novembre 1918. Ce champ de bataille, classé site historique, présente un aspect saisissant : l'infrastructure du solide système de défense allemand très bien conservé et les vestiges de tranchées françaises en terre meuble sont les témoins émouvants de la "guerre des tranchées".

Le musée mémorial du LINGE montre les objets français et allemands trouvés sur place : armes, munitions, objets personnels et reliques. Mannequins de chasseurs français et allemands, maquettes du champ de bataille, photos, textes, cartes géographiques. Montage vidéo de photographies d'époque.

Horaires :

Ouverture annuelle : 30 mars 2018
Fermeture annuelle : 11 novembre 2018
Ouvert de 09h00 à 12h30 et de 14h00 à 18h00

TARIFS

Adulte    : 4.00€
Groupe  : 4,00€/pers.
Groupe guidé sur réservation préalable (+15) : 5.00 €/pers
(Attention, conditions tarifaires particulières, ne concerne pas les scolaires)
Militaires : tarif adulte
-16 ans (accompagné d'un adulte) : gratuit
Attention, les cartes bancaire ne sont pas acceptées pour raison technique.

Nos amis les chiens ne sont pas acceptés sur ce lieu de mémoire (sauf chien-guide)

Adresse :

Route du Linge
68370 ORBEY

Le mémorial du Linge

Musée historique de Kaysersberg

 

Le musée historique de Kaysersberg est un musée municipal de Kaysersberg, dans le département français du Haut-Rhin. Situé dans le centre historique de la ville, il est installé au premier étage d'une maison patricienne à trois corps de bâtiments, représentative de l'architecture civile urbaine en Alsace au début du XVIe siècle. Les collections sont principalement dédiées à l'art religieux du XIVe au XVIIIe siècles – dont une rarissime « Vierge.

 

Le Musée d'Histoire locale regorge de nombreux trésors. Dans cette maison datant du XVIème siécle, vous pourrez admirer de nombreux objets précieux comme des statues polychromes datant du XIVè au XVIIIè siècle et plus particulièrement une rarissime Vierge ouvrante du XIVè siècle, un Christ des Rameaux du XVè siècle, un fascinant St-Wolfgang du XVè siècle, un dépôt de haches néolithiques, l'outillage d'un chaudron romain, des collections de fer à gaufres et d'hosties, des serrures du XVè au XVIIIè siècle, des bahuts à toute épreuve, l'obélisque de la Liberté, de nombreuses plaques de cheminées uniques en Alsace, des objets de caractère folklorique, les légendaires sabots du pénitent de Kaysersberg... et de nombreux autres trésors à découvrir.

Possibilité de visiter le musée toute l'année, sur rendez-vous.

Visites en français et en allemand

  • Horaires :

    Juillet et Août de 10h à 12h et de 14h à 18h

  • Tarifs :

    Adulte : 2€
    Groupe : 1€/persone
    Gratuit pour les - 26 ans

 
 
62 rue du Général de Gaulle

68240 KAYSERSBERG

 

Musée du Vignoble et des Vins d'Alsace Kientzheim

Le Musée du Vignoble et des Vins d'Alsace de Kientzheim est sans aucun doute un centre névralgique de la Route des vins d'Alsace.

Ce musée du vin veut être un hommage rendu par notre génération aux nombreux vignerons alsaciens qui, à force de travail et de courage, ont su donner au vignoble ses lettres de noblesse.

C'est d'ailleurs grâce au soutien de la fameuse Confrérie Saint-Etienne, une organisation remontant au XVIe siècle. Ses visiteurs peuvent découvrir le métier de vigneron de A à Z.

Situé au centre du vignoble alsacien, dans le cadre prestigieux du château de la confrérie Saint-Etienne, le musée vous fera découvrir les multiples facettes de la vie et du travail du vigneron au cours des siècles. Musée régional, il représente l’ensemble du vignoble de Thann au sud à Wissembourg au nord. De la vigne à la cave, du pressoir à la bouteille, vous découvrirez les arts et traditions populaires de nos aïeux qui ont su patiemment donner au vin d’Alsace ses lettres de noblesse.

visite guidée du musée axée essentiellement sur le vignoble et les vins.

     

                         

 Le Musée est ouvert de :
- 9h30 à 12h30 et de 15h à 18h.

En mai :
- le mardi 1er mai
- toute la semaine du samedi 05 au dimanche 13 mai
- du samedi 19 au lundi 21 mai
- samedi 26 et dimanche 27.


Du 1er juin
au 21 octobre 2018 inclus :

- tous les jours.

Chateau de la Confrerie St Etienne

1b Grand'rue
68240  Kientzheim

Musée du dolder Riquewihr

 

Classé « musée de France », le Dolder (1291) permet de découvrir Riquewihr, cité médiévale fortifiée et son évolution du XIIe au XVIIe s. : ses seigneurs (les Wurtemberg) , ses moyens de défense passive (fortifications, chemin de ronde, tours, portes) et de défense active (armes, bourgeois-soldats) ; les occupants de la tour et leur fonction (portiers, guetteurs, veilleurs de nuit). Depuis le haut de la tour (25m), belle vue sur les toits de la cité et vers la plaine.

Le saviez-vous ? En dialecte alsacien, le terme dolder signifie littéralement " le point le plus haut ". Rien de plus logique en ce qui concerne la Tour du Dolder (construite en 1291) qui servit de beffroi et de tour de guet aux habitants de Riquewihr pendant des siècles !
 
Classé Musée de France, le musée du Dolder occupe les 4 niveaux accessibles au public. On y accède par un escalier en pierre (plutôt raide, attention !) qui menait jadis au chemin de ronde.
 
Ce musée pas comme les autres vous fait découvrir la cité médiévale fortifiée de Riquewihr, son évolution du XIIe au XVIIe siècle et ses moyens de défense. Pour les passionnés d'histoire, les enfants férus de pont-levis et de châteaux forts, c'est l'occasion rêvée de partir à la rencontre des veilleurs de nuit, des bourgeois-soldats et des portiers, véritables gardiens de la ville au Moyen Âge.
 
Depuis le 4e niveau de la tour, on prend un grand plaisir à admirer la sublime vue sur les toits de la cité et sur la plaine d'Alsace. On en repart avec la sensation d'avoir voyagé à bord d'une machine à remonter le temps ! Durée de la visite : environ 30 min.
 
 
lundi: 10:30 – 13:00, 14:00 – 18:00   •   mardi: 10:30 – 13:00, 14:00 – 18:00   •   mercredi: 10:30 – 13:00, 14:00 – 18:00   •   jeudi: 10:30 – 13:00, 14:00 – 18:00   •   vendredi: 10:30 – 13:00, 14:00 – 18:00   •   samedi: 10:30 – 13:00, 14:00 – 18:00   •   dimanche: 10:30 – 13:00, 14:00 – 18:00
 
57 rue du Général de Gaulle
68340 Riquewihr

Musée Théodore-Deck Guebwiller

 

Situé au cœur de la ville à proximité de l'église Notre-Dame de Guebwiller, le musée Théodore-Deck, classé musée de France, a pour sujet principal une superbe collection unique au monde des œuvres de Théodore Deck, céramiste majeur du XIXe siècle et enfant de Guebwiller.

Il présente par ailleurs l'environnement, les arts, l'artisanat, l'histoire industrielle de Guebwiller et de sa proche région du Florival.

 

 

Le musée Théodore-Deck a été créé en 1933 sous le nom de musée du Florival en même temps que la Société d'histoire et du musée du Florival chargée de sa gestion.

Après avoir été implanté pendant 34 ans dans l'ancienne église des Dominicains, le musée s'installe en 1984 place Jeanne-d'Arc dans une ancienne maison canoniale construite par les chanoines de l'abbaye de Murbach en 1765

Le musée du Florival change de nom en 2009 et devient officiellement le musée Théodore-Deck en hommage au célèbre céramiste guebwillerois, qui fut à la fin de sa vie directeur de la Manufacture nationale de Sèvres.

La collection archéologique qui se trouve au sous-sol du musée présente des fossiles, des traces de la présence animale (dents de rhino, molaire de mammouth...), des objets utilitaires (haches, racloirs en silex ou pierre polie...)

La collection de minéraux issus de l'ensemble du massif vosgien est riche de sa multitude de formes et de couleurs (minerais de fer, agate, fluorine, minerais de cuivre...). Les pigments contenus dans ces minéraux permettent de fabriquer des céramiques.

Le premier étage du musée est consacré à l'art religieux et profane. On y trouve une collection de monnaies et de sceaux des grands personnages de la ville, des objets de culte, des œuvres du sculpteur Fidèle Sporer, des statuts de saints et des tableaux.

La collection de céramiques est répartie sur deux niveaux. Cette collection somptueuse constituée de plus de 500 pièces du célèbre céramiste Théodore Deck, constitue le cœur du Musée. Les œuvres exposées montrent les différentes influences qui ont marqué son travail (Renaissance italienne, Grèce antique, Orient islamique, influence japonaise).

On trouve dans cette collection des plats ou panneaux en faïence créés par Théodore Deck et décorés par ses amis-artistes comme Albert Anker, Émile Reiber, Edmond Lachenal. On y trouve également des plats et assiettes avec des portraits de personnages célèbres ou inconnus, deux statuettes de chat ainsi que deux reconstitutions de toute beauté : une salle de bains (1876) et une véranda (1890).

                        

Horaires :

Jeudi et Vendredi de 14h à 18h
Samedi, Dimanche et jours fériés de 10h à 12h et de 14h à 18h

  • Tarifs :

    Plein tarif : 5€
    Tarif réduit : 1,5€
    Gratuit pour les moins de 25 ans
    Tarif groupe : 3€

1, Rue du 4 Février,

68500 Guebwiller

Musée Vauban - Neuf-Brisach

Musée historique et militaire consacré à l'édification de la citadelle de Neuf-Brisach par Vauban, le plus célèbre ingénieur du roi Louis XIV.

On y retrouve plans d'époque signés de la main du célébre architecte, maquettes, et autres dessins. De quoi devenir incollable sur cette fameuse place forte octogonale classée au patrimoine mondial de l'UNESCO.

 

Depuis mai 2013, le Musée Vauban a inauguré une exposition permanente, intitulée "A vous de jouer !". Elle permet de comprendre le système de fortifications élaboré par l'ingénieur de Louis XIV de manière ludique.

Le Musée Vauban, créé en 1957, est placé au rez-de-chaussée du pavillon de la Porte de Belfort, lui-même bâti en 1700. Le visiteur y découvre un fonds riche d'objets et de documents d'archives répartis dans deux grandes salles voûtées, retraçant l’Histoire de Neuf-Brisach depuis plus de trois siècles.

 

La salle de gauche est entièrement consacrée aux fortifications de la Place. S'y trouvent de nombreux plans de la place forte, dont certains portent la signature de Vauban, ainsi que des dessins ayant trait à la technique des fortifications. 

La pièce maîtresse de cette salle est sans conteste l'admirable plan et relief de la Place de Neuf-Brisach, reproduction exacte de celle conservée au Musée de la Guerre. Présenté dans une vitrine octogonale, il renseigne le visiteur sur la construction et la stratégie de défense de la forteresse, ainsi que sur la judicieuse disposition du plan urbain (commentaire en français, anglais et allemand).

Une maquette ludique adaptée aux enfants à partir de 6 ans permet d'appréhender les caractéristiques du système défensif de la Place : plaquettes thématiques cachées dans les murs, canons tirant de la ficelle afin de comprendre le principe d'entrecroisement des tirs... Même les grands apprécieront !

 

Le fonds du musée de Neuf-Brisach comprend, entre autres choses :

  • des plans de la fortification, de la ville, de ses quatre portes, de l’arsenal, des casernes et de l’église royale Saint-Louis,
  • des plans du Canal Vauban,
  • une reproducteur du buste de Vauban par Coysevox et des portraits du célèbre ingénieur miltaire,
  • des portraits des gouverneurs successifs de la place forte,
  • une biographie des enfants célèbres de Neuf-Brisach,
  • des documents et photographies relatifs au siège de 1870 et à la guerre de 1939-1945.

 

Horaires :

Ouvert du 1er mai au 30 septembre, tous les jours de 10h à 12h et de 14h à 17h
Fermé le mardi

  • Tarifs :

    Adultes : 2,50€
    Enfants - 10 ans : 1,65€

7 place de Belfort
68600  Neuf-Brisach

Musée gallo romain Biesheim

 

 

Le musée est consacré aux découvertes archéologiques provenant du site d’Oedenburg, un des sites majeurs de la plaine du Rhin supérieur à l’époque romaine. Localisé au nord de la com­mu­ne, entre Kunheim et Biesheim, le site se déploie sur 200 ha, au nord du territoire rauraque.

 

Il doit son importance à sa situation géographique privilégiée, face à l’oppidum gaulois du Mons Brisiacus (Vieux-Brisach).

L’intérêt et la forte potentialité du site ont suscité un programme de recherches archéologiques qui a bénéficié du concours de l’Ecole Pratique des Hautes Etudes de Paris, de l’Université de Fribourg en Allemagne et de l’Université de Bâle en Suisse. Ces fouilles ont permis de mieux comprendre l’organisation de l’agglomération.

Le Musée gallo-romain de Biesheim donne l'opportunité de suivre les traces de la civilisation romaine en Alsace. Il rassemble les vestiges archéologiques retrouvés sur un site gallo-romain de 200 hectares, jadis implanté sur la rive occidentale du Rhin Supérieur

Longtemps frontière d'Empire, le Rhin fut largement fortifié par les Romains. Les campements militaires font naître à leurs abords des agglomérations civiles. C'est le cas de ce site antique, entre Kunheim et Biesheim, occupé du 1er au 5ème siècle.

Les fouilles archéologiques se sont révélés en effet très riches pour comprendre le processus de romanisation de la région puis l'introduction des influences barbares. Parures, éléments de cuirasse, plaques de ceinturons, pointes de pilium, lames de glaive, un rarissime lingot en argent... rendent compte de la présence de l'armée romaine.

Une amphore, un sarcophage en grès, une magnifique intaille en agate rouge, des fibules zoomorphes (épingles en forme d'animaux), des pièces de monnaies, des céramiques sigillées, des verres, de la vaisselle, des lampes à huile, des jeux, du matériel de filage, de tissage... ces nombreuses pièces sont replacées dans leur contexte et témoignent de la vie quotidienne de ces populations qui nous ont précédé.

On découvre ainsi que le fait religieux tient une place fondamentale dans chaque foyer, que le culte de Mithra, dieu importé d'Orient par les légionnaires, est très répandu dans les environs. Les panneaux explicatifs sont accompagnés de maquettes et de plans sur l'architecture et l'urbanisme.

 

Horaires :

Ouvert toute l'année, sauf les jours fériés
Mercredi de 14h à 17h30
Jeudi de 9h à 12h et de 14h à 17h30
Vendredi de 14h à 17h30
Samedi et dimanche de 14h à 17h

Fermture annuelle du 24 décembre au 1er janvier

  • Tarifs :

    Plein tarif : 2,50€
    Tarif réduit : 1,30€
    Groupe : 1,80€/personne
    Gratuité : 1er dimanche du mois, enfants de - 12 ans, scolaires et enseignants de l'Académie de Strasbourg, personnes en situation de handicap et un accompagnateur, ICOM

    Visite guidée et animation (sur réservation) : 18€

Adresse :

Le Capitole – Rue de l'Eglise / Place de la Mairie

Musée gallo romain Biesheim

7. Avril, 2018

Haut-Rhin Musées 1

7. Avril, 2018

Haut-Rhin Musées 2

7. Avril, 2018

Haut-Rhin Musées 3

7. Avril, 2018

Haut-Rhin Musées 4

7. Avril, 2018

Haut-Rhin Musées 5

7. Avril, 2018

Haut-Rhin Musées 6

7. Avril, 2018

Haut-Rhin Musées 7