Bas-Rhin Musées 4

Musée de l'abri - Hatten

Le Struthof - Centre Européen du Résistant Déporté - Natzwiller

Musée du Château des Rohan - Musée Louise Weiss

Musée du Patrimoine et du Judaïsme alsacien  à Marmoutier

Musée de Langensoultzbach 'Dieux, déesses et sanctuaires des Vosges du Nord'

Maison de l'Archéologie des Vosges du Nord - Niederbronn-les-Bains

Maison des Rochers de Graufth

Maison de la Wacht - Mothern

Musée des traditions populaires Neuviller-la-Roche

Fort de Schoenenbourg - Hunspach

Musée du Pays de la Zorn - Hochfelden

Musée de la Chartreuse - Molsheim

Musée de l'Image Populaire - Pfaffenhoffen

 

Musée de l'Abri - Hatten

 

Mémoire des évènements tragiques qui dévastèrent Hatten en janvier 1945, l'abri d'Hatten est aujourd'hui un musée dédié à la violente bataille de blindés qui eut lieu sur le site.Sur 3,8 hectares, le musée est un ensemble remarquable autour d'un ancien bunker de la ligne Maginot.

 

Autour de l'Abri, casernement de 28 pièces restauré et aménagé, se sont greffés plusieurs éléments:

  • La Maison des Maquettes, 200 m² de modèles au 35e de la ligne Maginot, collection unique réalisée par Robert Ehrstein qui vient de la léguer au Musée. 
  • La Salle des Malgré-Nous, consacrée aux Incorporés de force d'Alsace, de Moselle et du Luxembourg. 
  • Le Bois et la Charrette du Souvenir, évoquant les victimes civiles de la terrible Bataille de chars de janvier 1945. 4. Le Hall de la Bataille de Hatten-Rittershoffen: mises en scène diverses et expositions temporaires.
  • L'Espace ' Guerre froide ': station radar, station météo, mur de Berlin, engins.
  • L'Exposition permanente d'engins et matériel sur le site. Celle-ci vient de s'accroître d'un char anglais Chieftain de 55 tonnes, le plus gros du site, en dépôt.
  • Les 2 salles Histoire de la Bataille de Hatten-Rittershoffen de janvier 1945 : photos d'époque.

Pour visiter l'ensemble des 28 pièces qui composent l'abri, une visite de 2 à 3h est nécéssaire.
Il est conseillé de se munir de vêtements chauds.

Tarifs :

Adultes : 7€
Étudiants/Scolaires : 4€
Enfants : 3€

Groupes à partir de 10 personnes : 6€/personne

Adresse :

Musée de l'Abri

67690  Hatten

Ligne Maginot : La casemate Esch à Hatten (67)

Le Struthof - Centre Européen du Résistant Déporté - Natzwiller

 

Ancien et unique camp de concentration en France avec celui de Schirmeck, le Struthof (ou camp de Natzweiler) est aujourd'hui un musée et un mémorial sous le nom de Centre Européen du Résistant Déporté.

 

 

Histoire du camp de concentration du Struthof

Le camp de concentration de Natzweiler est ouvert dans la zone de l'Alsace annexée en mai 1941; le lieu est nommé KL-Natzweiler par les nazis. On retrouve parfois des documents qui réduisent le nom en "KL-Na". 

Il est formé d'un camp central ainsi que de plusieurs dizaines (environ 70) de camps annexes répartis sur les deux rives du Rhin.

Le camp du Struthof avait deux rôles : un camp de travail ainsi qu'un lieu d'expérimentations médicales pour les chercheurs nazis de l'Université de Strasbourg. Les déportés sont pour la plupart des ennemis politiques, mais également des Juifs, des Tziganes ou des homosexuels, provenant de toutes les nations.

On estime que le camp de concentration du Struhtof a vu 52 000 déportés entrer ou transiter par ses grilles; 22 000 détenus, soit plus de 40%, parmi eux y auraient laissé la vie, ce qui fait du KL-Natweiler un des camps de concentration les plus meurtriers du nazisme.

Visiter un haut lieu de mémoire

Aujourd'hui, l'ancien camp de concentration est un mémorial et un musée. Rebaptisé Centre Européen du Résistant Déporté (CERD), le lieu souhaite faire découvrir à ses visiteurs l'intensité de la vie dans les camps de concentration durant la 2e Guerre Mondiale.

Le Mémorial est inauguré en juillet 1960 par le général De Gaulle, dans un camp dont la plupart des fondations ont été détruites par raison sanitaire. Le Mémorial accueille toujours annuellement la cérémonie du Souvenir au cours du mois de juin.

Le musée du Struthof est crée en 1965, après une décision datant de 1964, dans un des derniers baraquements de l'ancien camp. Il présente la vie des déportés telle qu'elle était dans le camp central et ses annexes. Objets, images et films avec des images d'époque illustrent au mieux la difficulté des journées des déportés du Struthof.

Enfin, le Centre Européen du Résistant Déporté est inauguré en novembre 2005 par le président français Jacques Chirac. Il est né de la coopération de plus de soixante partenaires européens, offrant réellement une dimension communautaire au projet. 

Lieu d'information, le CERD expose au visiteur, sur plus de 2000m², l'histoire de ces Hommes qui se sont élevés partout en Europe contre l'autoritarisme et le fascisme nazi.

Horaires :

Tous les jours : de 9h à 17h
 

  • Tarifs :

    Adultes : 6€
    Enfants (de 10 à 17 ans) / Etudiants : 3€
    Entrée gratuite pour les enfants de moins de 10 ans et les personnes handicapées

    Billet duo (Centre européen + Mémorial de l'Alsace Moselle) : 11€/personne

Adresse :

Le Struthof - Centre Européen du Résistant DéportéRoute départementale 130
67130  Natzwiller

Le Struthof - Centre Européen du Résistant Déporté - Natzwiller

Musée du Patrimoine et du Judaïsme alsacien à Marmoutier

 

 

 Dans l’écrin remarquable d’une demeure patricienne datée de 1590, les collections du musée présentent les témoins de la vie rurale et du judaïsme en Alsace aux XVIIIe et XIXe siècles. Exposition temporaire tout au long de la saison.

 

 Adresse :

6 rue du Général Leclerc
67440 Marmoutier

Musée du Château des Rohan - Musée Louise Weiss

En créant un musée en 1858, la ville de Saverne manifestait l’intérêt et la volonté de conserver sur place en un lieu historique des « objets qui témoignaient de la grandeur et de l’ancienneté de Saverne».

Il s’agissait notamment, des premières découvertes archéologiques faites dans les environs de Saverne, des nombreux fragments sculptés en grès découverts de manière fortuite lors de travaux de construction ou de consolidation de maisons ou lors du percement du canal de la Marne au Rhin en 1845 ainsi que des tableaux provenant des églises de Saverne et du château.

Les salles qui sont consacrées à Louise Weiss permettent de comprendre les prémisses de la construction européenne en découvrant les projets politiques d’avant-garde qu’elle a soutenu entre 1919 et 1934 dans sa revue de politique internationale l’Europe Nouvelle : rapprochement franco-allemand, premiers projets d’union européenne et Société des Nations.

Adresse :

place du Général de Gaulle - 67700 SAVERNE
Tél : 03 88 91 06 28

Musée de Langensoultzbach 'Dieux, déesses et sanctuaires des Vosges du Nord'

 

 

 

La religion galllo-romaine révélée grâce à une exposition dans une ancienne chapelle de l’église catholique d’un village isolé des Vosges du nord.

 

 


Le choix du site n’est pas dû au hasard : des stèles dédiées essentiellement à Mercure ont été découvertes en 1844 lors de la construction de l’église du village, sans doute à l’emplacement d’un temple dédié à Mercure. L’exposition, qui rassemble des stèles trouvées dans les Vosges du nord, permet de découvrir la complexité de cette religion.

Adresse :

Chapelle de l'Eglise
67360 Langensoultzbach
Musée de Langensoultzbach

Maison de l'Archéologie des Vosges du Nord - Niederbronn-les-Bains

 

 

Consacrée essentiellement à l'archéologie, la Maison de l'Archéologie des Vosges du Nord présente un panorama complet des recherches archéologiques dans le Nord de l'Alsace, de la Préhistoire à l'archéologie industrielle.

La Maison de l'archéologie de Niederbronn propose un agréable panorama très complet des recherches archéologiques dans le Nord de l'Alsace, de la Préhistoire à l'archéologie industrielle.

 

Avec, pour la préhistoire, des pièces comme des outils en pierre et par une particularité régionale : les abris gravés; la présence gallo-romaine est plutôt attestée par des objets trouvés sur les anciens sites thermaux du Frohret ou de l'Ebershoeltzel, où un sanctuaire de Mercure a été étudié.

L'époque médiévale montre des objets trouvés sur le site du château du Hohenfels ainsi que sur le résultat des fouilles récentes du château de Schoeneck.
Les poêles en fonte et la présence voisine des forges de Jaegerthal témoignent de la naissance et du développement important de l'industrie métallurgique dans la région.

Horaires :

Du 1er mars au 31 octobre :
- mercredi, jeudi et vendredi de 14h à 17h
- le premier dimanche du mois de 14h à 17h

Fermé les jours fériés.
Visite de groupes constitués (30 personnes minimum) sur demande

Le musée est fermé du 1er novembre au 28 février. Visite possible pour les scolaires et les groupes, sur rendez-vous.

  • Tarifs :

    Adultes : 2,60€
    Enfants : 0,85€
    Retraités, étudiants, militaires, groupe de 10 personnes, PMR : 1,80€

    Gratuit pour les - de 6 ans

    Journée archéologique : 7,10€
    1/2 journée archéologique : 3,50€

Adresse :

Maison de l'Archéologie des Vosges du Nord44 avenue Foch
67110  Niederbronn-les-Bains

Maison des Rochers de Graufthal

"Le petit Village de Graufthal, niché dans la vallée de la Zinsel, se développa autour d’une abbaye bénédictine au XIIe siècle.


Plusieurs grottes creusées dans les hautes falaises de grès rose, servirent d’entrepôts aux moines de l’abbaye avant d’être petit à petit aménagées en maison d’habitation : les falaises servant de mur arrière et la roche de plafond et de sol. Seule les façades avant, de couleur bleu pervenche, sont l’œuvre de l’homme.


La dernière occupante, Catherine Ottermann, est décédée en 1958.
Classées monuments historiques en 1984, ces maisons troglodytes accueillent aujourd’hui un musée pittoresque restituant le cadre de vie de la dernière occupante. Ce site unique en Alsace vous plongera dans un passé où nature et vie quotidienne ne faisaient qu’un ! "

Adresse :

22 Rue Principale
67320 Graufthal
Association pour la mise en valeur du site

 

Maison des Rochers de Graufthal

Maison de la Wacht - Mothern

 

Exposition permanente Il était une fois le Rhin, elle raconte le Rhin à travers les imaginaires liés au fleuve. Le Musée fait partie du Parc Rhénan Pamina, écomusée transfrontalier éclaté de part et d'autre du Rhin.

 

Horaires d'accueil

De mai à septembre:
du lundi au vendredi de 13h30à 17h30

De février à décembre:
chaque 1er dimanche du mois
de 14h à 17 h  

Fermé au mois de janvier et les jours fériés

Prix d'entrée 1€ par personne


Possibilité de visite guidée sur demande

Adresse :

7 rue Kabach
67470 Mothern

Musée des traditions populaires Neuviller-la-Roche

Dominé par la belle forêt vosgienne, Neuviller-la-Roche est très pittoresque, avec ses maisons accrochées à la montagne et son musée.

L'Association pour la protection du Patrimoine et des Traditions Locales de Neuviller-La-Roche voit le jour le 7 mai 1985.

Il faudra quatre ans pour rénover un local mis à la disposition de l'Association par la municipalité, et pour réunir les outils, les machines, les ustensiles représentant les diverses branches d'activités du village.

Ce fut un travail de longue haleine, mais aussi une bien grande récompense pour les bénévoles le jour de l'inauguration du Musée en 1989.

Adresse :

Musée des traditions populaires Neuviller-la-Roche19 rue Principale
67130  Neuviller-la-Roche

Fort de Schoenenbourg - Hunspach

 

Achevé en 1935, le Fort de Schoenenbourg, situé entre Haguenau et Wissembourg, était réputé indestructible. La puissante fortification a en effet brillament résisté aux assauts et aux bombes des attaques allemandes en juin 1940. Après des travaux de reconstruction d'après-guerre, il subsista en excellent état jusqu'à nos jours.

 

 

La construction du Fort de Schoenenbourg

L'ouvrage du Schoenenbourg est énoncé pour la première fois alors qu'on décide de son implantation, en 1928. L'avant-projet, qui date de mai 1929, n'est constitué que de deux casemates et de quatre tourelles.

Mais le projet changea de forme à de nombreuses reprises : en 1930, on lui ôta une casemate, laquelle sera réajoutée en 1931. Les défenses armées subissent elles aussi des changements d'emplacement et de type.
Le coût est évalué à plus de 41 millions de francs, et la construction démarre en juillet 1931.

La construction est longue et difficile : terrain ardu, modifications, budget à revoir... L'ensemble du gros oeuvre est terminé en 1935. Les finitions démarrent dès les premiers mois de 1936, mais des équipages y sont déjà installés. 
Des perfectionnements auront lieu jusqu'au début de la Seconde Guerre Mondiale, mais les efforts paieront.

Le fort Schoenenbourg pendant la guerre

En juin 1940, l'artillerie lourde allemande et la Luftwaffe  pilonnent le fort, faisant du Schoenenbourg l'ouvrage de la Ligne Maginot le plus bombardé. Mais la solide construction résiste, et permet aux hommes qui l'occupent de rester intacts jusqu'à que l'armistice soit déclaré.

Le fort subira de la présence allemande plusieurs modification et mutilations. Lors de la libération, les troupes allemandes tenteront de détruire le maximum des installations en faisant sauter de nombreux explosifs dans les multiples parties du complexe, qui ravagent le fort.

Repris par les troupes alliées, il sera décidé en 1947 que le fort doit être reconstruit; il sera en chantier jusqu'à 1953.

Visiter le fort de Schoenenbourg

 Le fort de Schoenenbourg est aujourd'hui le plus important ouvrage visitable de la Ligne Maginot en Alsace.

La visite suit un parcours d'environ 3 km en réseau souterrain à plus de 30m de profondeur, pour une visite guidée d'environ 2h. Des vêtements chauds sont conseillés.

Des équipements typiques y sont conservés, tels que les structures médicales ou la centrale électrique.

Le Fort de Schoenenbourg s'inscrit dans le patrimoine historique et militaire de la région au même titre que le site du Four à Chaux, autre ouvrage important de la Ligne Maginot, situé une dizaine de kilomètres au Nord-Ouest.

Tarifs :

Adultes : 8€
Enfants (de 6 à 18 ans) : 5€

Adresse :

Fort de Schoenenbourg

Route du Commandant Reynier
67250  Hunspach

Musée du Pays de la Zorn - Hochfelden

 

 

 

Le Musée du Pays de la Zorn est installé dans l'ancienne synagogue restaurée par l'ARCHE (Association Animation- Recherche -Culture- Hochfelden et Environs) qui en a conservé les éléments essentiels.

 

 

 

L'ensemble du complexe juif, comprenant la synagogue, l'école juive et, au sous-sol, le Mikvé (bain rituel), est inscrit à l'inventaire supplémentaire des Monuments Historiques d'Alsace. De nombreux objets et documents racontent la vie quotidienne du Pays de la Zorn, habité depuis plus de 7 500 ans.

Régulièrement, le musée propose des expositions temporaires sur des thèmes variés.

Tarifs :

3€

Gratuit pour les - 16 ans

Adresse :

Musée du Pays de la Zorn12 place du General Koenig
67270  Hochfelden

Musée de la Chartreuse - Molsheim

 

 

Créé en 1946 par le Dr Henri Gerlinger, le Musée de la Chartreuse de Molsheim est un Musée d'Archéologie, d'Art et d'Histoire installé dans le cadre historique prestigieux de la Chartreuse de Molsheim.

 

 

Aux portes de la vallée de la Bruche, Molsheim était une possession des évêques de Strasbourg depuis le Haut Moyen Age. La cité connut son heure de gloire au lendemain de la Réforme, avec l'arrivée de différents ordres religieux dont les Jésuites (1580-1765) et les Chartreux (1598-1792).

La Révolution Française mit fin à la société d'Ancien Régime et Molsheim devint, au cours des 19e et 20e siècles, un important centre industriel et artisanal.

C'est cette aventure riche et variée qui est présentée, depuis les premières traces de l'occupation humaine dans la région (Paléolithique) jusqu'aux souvenirs douloureux de la Deuxième Guerre mondiale.

Plusieurs salles sont consacrées à l'histoire médiévale de la ville ainsi qu'aux ordres religieux implantés avant 1789.

Des souvenirs du XIXe s. complètent cette évocation de Molsheim et de sa proche région avec, en particulier, une salle consacrée au sculpteur Philippe GRASS (1801-1876).

Les locaux abritent la Fondation Bugatti qui perpétue à travers la présentation de voitures, d’objets insolites et de documents le souvenir du génial constructeur Ettore Bugatti (1881-1947)

 

Du 02/05/2018  au 15/10/2018 

Tous les jours (sauf Mardi) : Lundi, Mercredi, Jeudi et Vendredi de 10h à 12h et de 14h à 18h
Samedi et Dimanche de 14h à 17h
Jours fériés : de 14h à 17h

Du 16/10/2018 au 31/10/2018 :
Tous les jours : Fermé

Novembre 2018
Fermé

Décembre 2018
Fermé

Janvier 2018
Fermé

Février 2018
Fermé

Mars 2018
Fermé

Avril 2018
Fermé

Tarifs :

Plein : 4€
Réduit : 2€

Adresse :

Musée de la Chartreuse4 Cour des Chartreux
67120  Molsheim

Musée de l'Image Populaire - Pfaffenhoffen

 

 

Le Musée de l'Image Populaire de Pfaffenhoffen est situé dans un bâtiment de style Renaissance rénové dans lequel l'image et l'iconographie alsacienne sont exposés.

 

Souhaits de baptême (XVIIe-XIXe s), souvenirs de confirmation, de communion, de conscription, de mariage et de décès, canivets du XVIIe s, peintures sous verre, églomisés, rien ne manque.

Des imagiers-peintres travaillaient à la demande pour conserver, par l'image, les moments de joie et de peine de la vie dont ils illustraient les éléments marquants de la naissance à la mort.

Composées pour certaines de dons récents, présentées pour d’autres dans l’ancien musée privé de Maître François Lotz, ces œuvres sont l’occasion pour les visiteurs de découvrir ou redécouvrir de véritables trésors qui sont autant de témoins des événements marquants de la vie d’antan.

Ces œuvres sont présentées au sein d’espaces thématiques mettant en avant les techniques de fabrication, les auteurs, leur usage dans la sphère domestique ou encore les techniques actuelles de conservation. Pour chaque espace, de nombreux documents facilitent la compréhension de ce que sont les images populaires.

Le parcours muséographique du musée : typologie des collections et techniques de fabrication des images souvenirs sont au rez-de-chaussée, croyances et usages des images comme témoins des étapes de la vie sont au premier étage.

Au fil du parcours, des espaces de contextualisation des images sont aménagés notamment grâce à des prêts issus de collections particulières et aux prêts d’objets de certains Musées du réseau Parc Naturel Régional des Vosges du Nord.

Par ailleurs, on retrouve un espace ayant pour objectif de sensibiliser les visiteurs à la transmission des images et aux liens très forts qu’ils matérialisent entre les générations du berceau à la tombe. Un autre espace aborde la problématique de la conservation préventive des œuvres et explique le procédé et les principes liés au travail de restauration de la fresque trouvée lors des travaux de rénovation de la demeure abritant le Musée.

Une attention particulière est accordée aux familles avec le maintien du jeu de piste de « La Malle du grenier » qui a retrouvé sa place au sein des collections. Un nouveau jeu sous forme d’une image « casse-tête » à plier vient renforcer l’offre ludique du musée.

Au deuxième étage, le cycle des expositions temporaires reprendra dès le mois de mars avec une exposition sur les expressions françaises et allemandes en linogravure.

Juste à côté du musée, se trouve l'Ancienne synagogue de Pfaffenhoffen qu'il est également possible de visiter avec un billet combiné.

Horaires :
Tous les jours (sauf Lundi et Mardi) : de 14h à 17h
Jours de fermeture : le 30/03/2018

  • Tarifs :

    Plein tarif : 3,50€
    Tarif réduit (étudiants,personnes en situation de handicap, réductions sur présentation de guides ou cartes partenaires) : 2,50€
    Gratuit pour les - 16 ans

    Forfait guidage : 35€ (20 personnes maximum)
    Forfait visite pédagogique : tarifs sur demande

Adresse :

Musée de l'Image Populaire

24 rue du Docteur Schweitzer
67350  Pfaffenhoffen

31. Mars, 2018

Strasbourg Musées 1

31. Mars, 2018

Strasbourg Musées 2

31. Mars, 2018

Strasbourg Musées 3

29. Mars, 2018

Bas-Rhin Musées 1

29. Mars, 2018

Bas-Rhin Musées 2

29. Mars, 2018

Bas-Rhin Musées 3

29. Mars, 2018

Bas-Rhin Musées 4

30. Mars, 2018

Bas-Rhin Musées 5

4. Avril, 2018

Bas-Rhin Musées 6