Strasbourg les Ponts 5

Pont d'Auvergne

Pont d'Austerlitz

Pont d'Anvers (Strasbourg)

Pont de l'Abattoir (Strasbourg)

Passerelle Ungemach (Strasbourg)

Passerelle Miro (Strasbourg)

Passerelle Joseph Meister (Strasbourg)

Passerelle René-Burgun (Strasbourg)

Passerelle des Linottes (Strasbourg)

La passerelle des Juifs à Strasbourg

 Passerelle Giacometti (Strasbourg)

La passerelle Ducrot à Strasbourg (67)

Passerelle Braque (Strasbourg)

 

Pont d'Auvergne

 

Au commencement... était le Pont des Ânes, ou Pont aux Ânes (Eselsbrücke) une passerelle munie d'un pont-levis, qui se situait à mi-chemin entre l'actuel pont d'Auvergne et le pont John F. Kennedy. Le Dictionnaire des rues de Strasbourg, d'où sont tirés ces renseignements, l'évoque sous la rubrique : pont d'Auvergne, d'où sa place dans cette rubrique.

Sur la photo ci-dessous on peut admirer d'assez près cette passerelle, avec dans le fond la Tour dans le Sac, qui se situait en face de la Porte des Pêcheurs, au niveau de l'actuel Pont Royal. Bien entendu on aura aussi reconnu la cathédrale ! La photo doit dater sans doute d'avant 1870, la Tour dans le Sac étant encore intacte.

Nous adoptons la date de 1794 extraite du D.H.R.S. On trouve en fait peu de données sur cette passerelle. Roger Forst, dans son livre sur "Le Strasbourg disparu", aux éd. La Nuée Bleue,2001, affirme qu'une passerelle existait déjà ici en 1564, construction chétive sur pilotis, à la merci des crues, mais ne donne aucune date concernant le pont des Ânes. Aucune source consultée ne mentionne non plus la date de sa destruction.

Pont d'Austerlitz

 

 

Pont d'Austerlitz est un pont en poutre et pont routier (pont-route) qui a été achevé(e) en 1938. 

Pont d'Anvers (Strasbourg)

 

1er pont construit. Il était destiné à remplacer les deux ponts - fixe et tournant - qui reliaient autrefois la rue de la Porte de Kehl et la rue du Port du Rhin. Grâce à ce nouveau pont, il n'y avait plus à subir les attentes qu'infligeait la manoeuvre du pont tournant. Il a été ouvert à la circulation le 11.3.1928.

Le pont a été complètement détruit par fait de guerre.

 

Le nouveau Pont d'Anvers a été officiellement inauguré le 9.7.1951. La partie maçonnerie a été réalisée par la Maison Dumez et a nécessité quelque 1000 tonnes de béton. La partie métallique a été confiée aux Etablissements Nithart et a nécessité 1100 tonnes de métal.

Sa longueur totale entre les axes d'appuis des culées est de 135,80 mètres et sa largeur utile de 20 mètres. Il comporte 2 piles dans le bassin et a une portée centrale de 60 mètres, dégageant, comme le pont de 1928, 9 mètres de hauteur au-dessus du plan d'eau.

Pont de l'Abattoir (Strasbourg)

 

 

L'histoire du pont de l'Abattoir remonte au Moyen-Age. A cette époque, il permet de relier le centre de Strasbourg à l'imposant bâtiment de la Commanderie des Chevaliers de Saint Jean (l'actuelle ENA). Le pont n'est alors qu'une simple passerelle en bois recouverte d'une toiture légère.

 

Avec la transformation de la Commanderie en prison pour femmes, puis, avec l'installation des abattoirs de la ville à proximité, le pont est successivement rebaptisé : Pont de la Maison d'arrêt des femmes, Pont du Péage de la Bruche, Pont de la Maison de correction, puis en 1858, Pont de l'Abattoir.

La frêle structure en bois qui repose pourtant déjà sur de solides piles en pierres, est remplacée par un ouvrage moderne sensé mieux résister au courant du canal du Faux-Rempart. Mais, cette résistance n'est que très théorique car, le 22 octobre 1899, le pilier central s'enfonce soudainement de plus de deux mètres. Le tablier, qui n'est plus alors soutenu en son centre, se rompt sous la force de son propre poids. Par chance, les quatre piétons qui se trouvaient sur le pont au moment de l'incident, parviennent à regagner la rive sans encombre.

Aujourd'hui, le pont de l'Abattoir est le seul pont du centre de Strasbourg à intégrer un barrage, une écluse et une "échelle à poissons".

L'ancien pont subitement miné par les eaux de l'Ill, le pilier central s'effondra le 22/10/1899. Il n'y a pas eu de victime.

  • Passerelle Ungemach (Strasbourg)

    La passerelle surplombe l'Aar et relie la rue des Iris à la rue Jean-Jacques Rousseau

  • Passerelle Miro (Strasbourg)

    La passerelle est de D. Fechtinger, dédiée aux piétons, cyclistes et personnes à mobilité réduite, construite en 2008 et qui relie Rivétoile à la Médiathèque Malraux.

  • Passerelle Joseph Meister (Strasbourg)

    Joseph Meister était le premier enfant vacciné par Pasteur contre la rage.

    Passerelle pour piétons et cyclistes permettant d'accéder au Collège Louis Pasteur en toute sécurité.
    elle est située à côté du pont du Heyritz.

  • Passerelle des Linottes (Strasbourg)

    La date de construction de la passerelle fournie ici est approximative et reste à préciser.
    La dénomination date de 1997.

    La passerelle enjambe le Rhin Tortu pour relier la rue des Linottes à la rue des Sarcelles.

La passerelle des Juifs à Strasbourg

La passerelle des Juifs enjambe un bras de l'Ill, le Fossé des Faux-Remparts, et relie la Quai Lezay-Marnesia à l'avenue de la Marseillaise, au sud du pont du Théâtre.

Cette passerelle se situe historiquement près de la Porte des Juifs. Cette porte de l’ancienne enceinte de Strasbourg conduisait au cimetière qui se trouvait à proximité de l'actuelle place de la République où plus de 900 juifs, soit la moitié de la population juive strasbourgeoise, furent brûlés vifs le 14 février 1349. 


Ce triste épisode est connu comme "Pogrom de Strasbourg" ou encore "massacre de la Saint-Valentin". 


A cette époque, planait la menace d'une épidémie de peste noire (bubonique) qui fera près de 25 millions de morts en Europe. Avant même qu'elle se déclare à Strasbourg, les Juifs seront accusés d'empoisonner les puits. Une mauvaise excuse invoquée notamment par de mauvais payeurs ne voulant pas rembourser leurs dettes, ou pire, spolier leurs biens.


La passerelle existe depuis 1858. Mais elle fut détruite par les bombardements de la guerre franco-prussienne de 1870/1871. Elle fut aussitôt remplacée par un pont en arc métallique en 1871.
Son usage est réservé aux piétons et cyclistes.

  • Passerelle Giacometti (Strasbourg)

    Passerelle construite en 2008, faisant 18 m de large, recouverte d'un platelage en chêne et pouvant supporter le passage de véhicules.

  • Passerelle Braque (Strasbourg)

    La passerelle est de D. Fechtinger, dédiée aux piétons, aux cyclistes et aux personnes à mobilité réduite, c'est la première passerelle mise en place.

La passerelle Ducrot à Strasbourg (67)

 


En 1888, 75 riverains signent une lettre commune à la Municipalité pour réclamer la construction d’une passerelle piétonnière sur l’Ill. Le projet est mené à bien et l’édifice enjambe élégamment la rivière en 1889.

 

 

Sa première appellation est « Passerelle de la Porte de l’Ill » en référence à une ancienne porte des fortifications disparues. Mais les riverains la dénommaient entre eux « passerelle de la maison de la boulangerie », eu égard à une boulangerie toute proche.


Par précaution, les soldats qui la franchissaient avaient pour consigne de ne pas le faire au pas cadencé et les cavaliers de ne pas traverser au trot. En 1919, la ville ayant fait le choix de la remplacer par un pont-route en béton, elle échappe de peu à la destruction. En 1927, elle est rebaptisée « Passerelle Ducrot », après que la rue sur laquelle elle débouchait alors eût pris le patronyme de ce général du Second Empire.

Née la même année que la Tour Eiffel, elle est un témoin remarquable de l’essor des constructions métalliques au XIX° siècle, lors de la « Révolution industrielle ». Une rénovation complète de l’ouvrage a été réalisée en 2008.

Passerelle René-Burgun (Strasbourg)

 

La passerelle a été dénommée René-Burgun en mémoire au dermatologue et historien (1913-1999).

Les travaux de construction d'une passerelle, pour piétons et cyclistes, enjambant le Bassin de l'Hôpital et reliant le nouveau quartier du Heyritz au quartier de de l'Hôpital Civil ont commencé il y a quelques semaines.

La structure de la passerelle est arrivée sur une remorque à proximité de son lieu de destination le 10/4/2014. Elle a été déchargée puis posée sur des supports avant la mise en place à l'emplacement prévu.

Le tablier de la passerelle, en acier « auto-patinable » a été posé le 24 avril.

Ce tablier mesure 21 mètres de long pour un poids de 27 tonnes.

La particularité de cette passerelle est qu'elle s'élève horizontalement par un système de verrins-ciseaux pour laisser un passage de 1.80 mètres en position basse à 3.98 mètres lors de passages de plaisanciers.

La manoeuvre doit s'effectuer en une dizaine de minutes.

Les garde-fous et le système de sécurité visant à protéger cyclistes et piétons lors des opérations de levage doivent être mis en place prochainement.

La passerelle relie le nouvel espace vert à l'hôpital civil et va constituer un axe cycliste intéressant.

la passerelle est soulevée pour permettre le passage du bateau.

20. Nov., 2018

Strasbourg Ponts 1

20. Nov., 2018

Strasbourg Ponts 2

20. Nov., 2018

Strasbourg Ponts 3

20. Nov., 2018

Strasbourg Ponts 4

20. Nov., 2018

Strasbourg Ponts 5